LANDON Louis, Joseph, Edouard

Par Pierre-Henri Zaidman

Né le 31 mars 1829 à Verneuil-sur-Avre (Eure) ; mécanicien ; domicilié 37, avenue de Saint-Ouen (XVIIe arr.) ; communard.

Fils d’un serrurier, marié à une couturière et père de trois enfants, Landon s’engagea dans la 1ère compagnie du 223e bataillon de la Garde nationale pendant le Siège de Paris ; il continua de servir après le 18 mars 1871 et monta la garde à la porte Maillot, à la porte de Saint-Ouen et aux fortifications. Il prétendit ne plus avoir servi depuis la mi-mai. Il fut arrêté le 23 mai dans sa la cave de son immeuble.
La justice versaillaise ne put retenir contre lui que d’avoir dit : « Si la Commune réussit, les propriétaires et les portiers en verront de dures », et il fut acquitté par le 7e conseil de guerre, le 22 janvier 1872.
Il mourut le 23 décembre 1885 à Paris (IXe arr.).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article222550, notice LANDON Louis, Joseph, Edouard par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 4 février 2020, dernière modification le 4 février 2020.

Par Pierre-Henri Zaidman

SOURCES : Arch. Min. Guerre, GR 8 J 244 (210), GR 8 J 288, GR 8 J 515 et GR 9 J 1172. — Arch. Paris, D2R4 145 et V4E 6246 (1551). — L’Industriel de Saint-Germain-en Laye, 3 février 1872.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément