SNEGAROFF Grégoire. Pseudonyme : Pierre Dunkerque

Par Marie-Cécile Bouju

Né le 22 novembre 1912 à Paris (12e arr.), mort le 5 novembre 2004 à Paris (14e arr.), médecin, résistant.

Fils de Jacques (dit aussi Dimitri) Snégaroff, typographe puis maître imprimeur, et de Olga Bilik, couturière, Grégoire Snégaroff était issu d’une famille d’imprimeurs russes, installée en France depuis 1909. Son père Jacques et son associé Wolf Chalit fondèrent l’imprimerie Union en 1910, qui devint un des hauts lieux de l’édition d’art et politique de Paris.
Au début de la Seconde Guerre mondiale, Grégoire Snégaroff poursuivait ses études de médecine qu’il acheva en février 1942 par sa thèse de doctorat. Son père et son associé étant juifs, l’imprimerie familiale fut officiellement aryanisée, disparition évitée grâce à la complicité du lithographe Mourlot qui en fut l’acheteur fictif.
Le 6 mai 1942, Snégaroff passa en zone sud. Il survécut en travaillant comme ouvrier agricole dans des fermes en Saône-et-Loire (1942-début 1943) puis en Savoie.
En mars 1944, il rejoignit le maquis, à Boëge (Haute-Savoie), sous l’autorité de Romain Baz dit Jean Vernay, et aida comme médecin. Le 13 aout 1944, il fut parachuté dans les Glières et a participé à la libération de la Haute-Savoie et de la Maurienne.
Il a été décoré de la médaille de la résistance en 1947.
Grégoire Snégaroff épousé Marie-Aimée Mermoud (1911-1973), institutrice en Savoie, le 3 novembre 1944 à Passy (Haute-Savoie).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article222684, notice SNEGAROFF Grégoire. Pseudonyme : Pierre Dunkerque par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 18 février 2020, dernière modification le 18 février 2020.

Par Marie-Cécile Bouju

SOURCES : SHD GR 16 P 551653 ; - Arch. Paris acte naiss. [en ligne].
ŒUVRE : : La Dysenterie bacillaire dans les hôpitaux psychiatriques. Paris : Impr. Union, 1942. 109 p. Thèse de médecine. Paris. 1942. N° 39

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément