BEDEI Hercule [Dictionnaire des anarchistes]

Par Dominique Petit

Né le 21 octobre 1872 à Forli (Italie) ; tailleur d’habits ; anarchiste de Paris et de Grande-Bretagne.

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

En 1893, Hercule Bedéi avait été signalé comme membre du groupe anarchiste italien de Paris aux cotés notamment de Galimberti et Dorzani.
Le 3 juin 1893, un nommé Béder (il s’agit vraisemblablement de Bedei) assistait à la salle du Commerce, 94 rue du Faubourg du Temple, au meeting de protestation contre la condamnation à mort de Foret. 1 000 personnes, dont 250 anarchistes étaient présents.
Le 27 août 1893, l’indicateur N°2 faisait connaître que les différents groupes anarchistes parisiens, notamment ceux dont faisaient partie les italiens, auraient envoyé en Italie de nombreux exemplaires du manifeste du Père Peinard. Bedei était cité comme l’un des anarchistes italiens, « hommes d’actions ».
Le 1er mars 1894 (selon les documents), Hercule Bedéi (la presse, probablement à la suite d’une dépêche d’agence le nommait Bedès), qui demeurait 3 rue Tiquetonne (un document de la Préfecture de police indiquait comme adresse 8 rue Villedo), avait été l’objet d’une perquisition et d’une arrestation. La police trouva des manuscrits chez lui. Bien qu’ayant déclaré ne pas être anarchiste, il fut fiché comme anarchiste en mars 1894, son dossier portait le n° 328.906. Il fut libéré le 6 mars.
Hercule Bedéi était signalé en octobre comme étant présent en Grande-Bretagne où il s’était vraisemblablement réfugié, suite à l’arrêté d’expulsion de France dont il avait été l’objet le 8 août 1894.
Son nom figurait et sa photographie figuraient sur l’album photographique des individus qui doivent être l’objet d’une surveillance spéciale aux frontières de septembre 1894.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article222775, notice BEDEI Hercule [Dictionnaire des anarchistes] par Dominique Petit, version mise en ligne le 10 février 2020, dernière modification le 17 septembre 2020.

Par Dominique Petit

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York
Fiche photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

SOURCES : Album photographique des individus qui doivent être l’objet d’une surveillance spéciale aux frontières. Paris. Septembre 1894. Imprimerie Chaix. — C. Bantman « Anarchismes et anarchistes en France et en Grande-Bretagne, 1880-1914. Echanges, représentations, transferts. ». — Etat signalétique des anarchistes étrangers expulsés de France, n°6, août 1894. — Archives de la Préfecture de police BA 78, 1500. — Les anarchistes contre la république de Vivien Bouhey. Annexe 56 : les anarchistes de la Seine. — Notice d’Hercule Bedei du Dictionnaire des militants anarchistes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément