Saint-Connan (Côtes-du-Nord), lieu-dit Bois de Coat-Malloue, juillet 1944

Le maquis de Coat-Mallouen, formé le 4 juillet 1944, fut placé sous le commandement du sous-lieutenant parachutiste SAS Jean-Pierre Robert, natif du Morbihan, membre des Forces Françaises Libres depuis 1940, parachuté en forêt de Duault après le débarquement des Alliés le 6 juin 1944.
Installé à Plésidy, ce fut le seul maquis n’appartenant pas aux FTP sur l’ouest du département. Il fut sous le contrôle de l’Armée Secrète dont les responsables furent Mathurin Branchoux et Georges Le Cun, tous les deux originaires de Guingamp. Le maquis de Coat-Mallouen reçut plusieurs parachutages, des armes furent réceptionnées en abondance. Chaque maquisard reçut des équipements neufs, à l’opposé des autres maquis du secteur très souvent sous-équipés. Les maquisards étaient pour beaucoup liés aux mouvements catholiques du secteur de Guingamp.
Le 27 juillet 1944, un combat mit aux prises les maquisards de Coat-Mallouen à des unités de l’armée allemande sur les communes de Plésidy et de Saint-Connan. Huit d’entre eux furent tués : Paul Bigard Fabre, Pierre Bodereau, Jean Caradec, Théophile Guévelou, André Guyomard, Jean Julou, Joseph Labat et Charles Paty.
Des groupes de Résistants du secteur leur vinrent en aide. Ils subirent également des pertes, cinq d’entre-eux furent tués : Fernand Bonnet, Jean Le Garlantézec, Jean Méheut, Jules Orban et Jacques Ponty.

La stèle du maquis de Coat-Mallouen, l’Etang-Neuf en Saint-Connan et sur La plaque du Stade Charles De Blois, rue du Maréchal Joffre en Guingamp.
.
Site des Lieux de Mémoire du Comité pour l’Étude de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord



Liste des victimes.
Paul Bigard Fabre
Pierre Bodereau
Fernand Bonnet
Jean Caradec
Jean Le Garlantézec
Théophile Guévelou
André Guyomard
Jean Julou
Joseph Labat
Jean Méheut
Jules Orban
Charles Paty
Jacques Ponty

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article222778, notice Saint-Connan (Côtes-du-Nord), lieu-dit Bois de Coat-Malloue, juillet 1944, version mise en ligne le 10 février 2020, dernière modification le 10 février 2020.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément