OBRIOT Georges

Par Annie Pennetier

Né le 11 juin 1900 à Paris (XVIIe arr.), massacré le 25 août1944 à Champigny-sur-Marne (Seine, Val-de-Marne) ; soudeur ; victime civile.

Fils de Ulice Obriot et de Amélie Jacquema, Georges Obriot s’était marié à Marcelline Célestine Abrassart le 8 août 1925 à Paris. Ils eurent 8 enfants, âgés de 8 à 22 ans à la mort de leur père. Il travaillait comme soudeur à l’arc.
Domicilié 4 Chemin du Buisson à Champigny-sur-Marne, il y fut tué dans son jardin par une balle explosive lors du passage des troupes allemandes en retraite. Il était membre de l’Union des Jeunesses Patriotiques.
Inhumé à Champigny-sur-Marne, son nom est gravé sur le monument aux morts de la commune.
Il a été reconnu Mort pour la France.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article222869, notice OBRIOT Georges par Annie Pennetier, version mise en ligne le 12 février 2020, dernière modification le 12 février 2020.

Par Annie Pennetier

SOURCE : Arch. mun. Champigny-sur-Marne, 4H.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément