BARRAL Antonin, {Marcel}

Par Dalançon Alain

Né le 8 août 1913 à Ruoms (Ardèche), mort le 30 novembre 1997 à Montpellier (Hérault) ; professeur agrégé en lycée puis professeur d’université ; occitaniste ; militant du SNES, secrétaire du S3 de Montpellier.

Marcel Barral
Marcel Barral

Marcel Barral était le fils d’un architecte qui vint s’installer après la Première Guerre mondiale à Montpellier où étaient fixés ses grands-parents maternels. Après le baccalauréat, il effectua ses études supérieures à la faculté des lettres de Montpellier où il obtint une licence ès lettres.

Il débuta sa carrière d’enseignant comme professeur délégué au lycée Blaise Pascal de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) puis fut affecté en 6e au lycée Henri IV à Béziers (Hérault) en 1937. Reçu à l’agrégation de grammaire au concours de 1944 (16e), qui eut lieu en réalité en 1945, il fut nommé professeur au lycée Joffre de Montpellier en 1947.

Militant du Syndicat national de l’enseignement secondaire, il se reconnaissait dans la majorité autonome après 1948, et exerça la responsabilité de secrétaire de la section académique (S3) de Montpellier de 1951 à 1956. Pierre Antonini, son collègue au lycée Joffre, était dans l’opposition, responsable de la FEN-CGT et du courant « B ». Marcel Barral prit aussi une part active dans le développement de la MGEN.

Il entra dans l’enseignement supérieur à la faculté des lettres de Montpellier en 1961 puis fut maître assistant en 1964. Il soutint sa thèse de doctorat à la Sorbonne en 1969 sur l’imparfait du subjonctif et devint professeur à l’université Paul Valéry en 1974.

Il était élève et ami de Charles Camproux, un des principaux inventeurs de l’occitanisme moderne, professeur à la faculté des lettres de Montpellier qui fit reconnaître la langue et la littérature occitane à l’université. Il était lui-même reconnu comme un linguiste, spécialiste de cette langue et de cette littérature. Il écrivit de nombreux articles dans Cahiers pédagogiques de l’Institut d’études occitanes, organe de l’Institut d’études occitanes puis de sa section pédagogique et dans la Revue des langues romanes. Il publia également des ouvrages sur la littérature et l’histoire de l’Occitanie.

De son passage dans les classes du premier cycle de l’enseignement secondaire, il conserva le goût de la pédagogie et participa à la rédaction de plusieurs manuels de latin et de français pour les classes de 4e et de 3e, publiés aux éditions Bordas.
Après sa prise de retraite, il fut président, à partir de 1990, de l’Entente bibliophile de Montpellier ; il était aussi Secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences et lettres de Montpellier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article222923, notice BARRAL Antonin, {Marcel} par Dalançon Alain, version mise en ligne le 14 février 2020, dernière modification le 14 février 2020.

Par Dalançon Alain

Marcel Barral
Marcel Barral

ŒUVRE : le fichier de la BNF comptait 35 références dont :
Marcel Barral et Charles Camproux, Contes et légendes du Languedoc, récits traduits et adaptés de l’occitan, Nathan, 1951. — B. Favre : sa vie, son œuvre : essai sur le burlesque dans la littérature occitane, Montpellier, Centre d’Etudes Occitanes, 1971. — L’imparfait du subjonctif : étude sur l’emploi des temps du subjonctif dans le français moderne, thèse, 1974. — Abrégé de l’histoire du calvinisme de la ville de Montpellier, (ouv. collectif), Montpellier, édition de l’Entente bibliophile, 1977.

SOURCES : Arch. IRHSES (L’Université syndicaliste). — Éloge du professeur Marcel Barral, Bulletin de l’académie des sciences et lettres de Montpellier, tome 33/2, 2002.

Version imprimable Signaler un complément