BERSIA Jean, Lucien [pseudonyme dans la Résistance Tarzan]

Par Jean-Marie Guillon

Né le 13 mai 1918 à Lorgues (Var), tué au combat le 15 août 1944 aux Arcs-sur-Argens (Var) ; ouvrier boulanger et bûcheron ; Forces Françaises de l’Intérieur-Francs tireurs et partisans (FFI-FTP).

Fils de Jean Bersia, cultivateur, et de Jeanne Pessione, tous deux immigrés italiens, Jean Bersia s’était engagé pour cinq ans au 2e RAC le 8 octobre 1936. Son engagement avait été résilié le 5 décembre 1940. Il s’était marié avec Adeline Balbo le 27 janvier 1941 au Thoronet (Var), commune voisine de Lorgues où il résidait. Il est dit boulanger dans certains documents mais semble avoir travaillé comme bûcheron. Il rejoignit le groupe FTP de Lorgues - détachement Jean Carrara de la 2e compagnie FTP du Var - au moment de la mobilisation résistante du 6 juin 1944. Il avait le matricule 61 841. Au matin du 15 août, jour du débarquement sur les côtes varoises, afin de prendre le contrôle de Lorgues, le détachement Carrara envoya deux camionnettes avec douze hommes chacune pour prendre des armes provenant de parachutages à la ferme des Nouradons, entre les communes des Arcs et de Taradeau (Var), où elles étaient entreposées. La route Draguignan-Lorgues étant coupée par les Allemands, les camionnettes prirent au retour la direction des Arcs qui étaient aux mains des résistants et de parachutistes américains qui avaient été largués dans le secteur. Après un arrêt et l’envoi de deux éclaireurs pour s’assurer que la voie était libre, en dépit de recommandations de prudence, elles redémarrèrent à la mi-journée, mais, à 200 mètres du village, au carrefour de la RN 565 et la D10, elles tombèrent dans une embuscade, plusieurs hommes furent touchés aussitôt dont Jean Bersia. Le détachement perdit treize des siens dans cette affaire.
Jean Bersia fut décoré à titre posthume de la Croix de guerre avec étoile bronze et citation à l’ordre du régiment le 31 mai 1946. Il reçut la mention de « Mort pour la France » et fut homologué comme sergent, le 31 janvier 1947. Une stèle fut érigée sur les lieux du drame et inaugurée le 11 novembre 1944 en même temps que fut inaugurée l’« avenue des 13 Lorguais ». Sept autres FTP de la localité trouvèrent la mort deux jours après. Dans le cimetière de Lorgues, une colonne tronquée marque l’emplacement de la sépulture des « patriotes tombés les 15 et 17 août 1944 ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article222978, notice BERSIA Jean, Lucien [pseudonyme dans la Résistance Tarzan] par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 24 février 2020, dernière modification le 5 juillet 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. dép. Var 45 J fonds German (archives Amigas et CDL), 88 J (fonds Victor Masson), 93 J (fonds ANACR Var, dossier 296 et rapport du chef de détachement), Liste d’Italiens tombés dans le Var, p. 37. ⎯ site internet Mémoire des hommes, SHD Caen AC 21 P 21326 et Vincennes GR 16 P 53057 (nc). ⎯ presse locale (La Liberté du Var 15 novembre 1944).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément