BARALE Georges, Jean, Baptiste

Par Jean-Marie Guillon

Né le 15 décembre 1911 à Hyères (Var), tué au combat le 16 août 1944 à Fréjus (Var) ; sous-officier de carrière ; Forces Françaises de l’Intérieur-Organisation de résistance de l’Armée (FFI-ORA).

Né de parents italiens, Giorgio Barale, journalier, originaire de Borgo San Dalmazzo, et Catterina Bruno, elle aussi journalière, Georges Barale, marié à Fréjus (Var) le 18 décembre 1937 avec Jeanne Gassier, père d’une fille, était sous-officier au 25e bataillon de chasseurs alpins à Hyères. Démobilisé après la dissolution de l’armée d’armistice le 27 novembre 1942, il intégra comme nombre de militaires, l’administration des Eaux et Forêts en tant qu’agent technique. L’ORA utilisa cette administration comme couverture pour ses cadres. Georges Barale se mit sous les ordres du lieutenant Silvani, responsable ORA du secteur de Fréjus. Ayant fourni des documents afin de confectionner de fausses cartes pour des réfractaires au Service du travail obligatoire, recherché par la police, il dut partir dans les Basses-Alpes en juin 1943. Revenu à Fréjus, il reprit ses activités légales et illégales. Chef d’un groupe FFI mobilisé en prévision du Débarquement, il regroupa ses hommes dans la nuit du 14 au 15 août au lieu-dit Ambon, dans le massif de l’Estérel, à l’arrière de la zone de débarquement. Après avoir organisé une embuscade pour couper la RD 37, il repartit le 16 août vers Fréjus dont les Américains étaient en train de s’emparer avec un de ses compagnons, mais les deux hommes rencontrèrent une colonne allemande d’où l’on tira sur eux. Georges Barale fut tué d’une rafale de mitraillette. Ses obsèques eurent lieu à Fréjus, en présence de l’évêque qui donna l’absoute, le matin du 18 août.
Il reçu le titre de « Mort pour la France ». Un square à son nom fut inauguré à Fréjus en novembre 2000. Celui-ci figure sur le Mémorial de la Résistance de la ville.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article223000, notice BARALE Georges, Jean, Baptiste par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 23 février 2020, dernière modification le 30 mars 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. dép. Var 1970 W 10 (dossier ONAC). ⎯ site internet Mémoire des hommes SHD Caen AC 21 P 13299. ⎯ presse locale (La Résistance du Var libéré n° 6 24 août 1944, Résistance Var n°57 juin 2005, p. 11). ⎯ état civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément