ROBERT Marcel

Par Jean-Marie Guillon

Né le 10 février 1920 à Solliès-Pont (Var), tué au combat le 19 août 1944 à Camps-la-Source (Var) ; cultivateur ; Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Cultivateur à Camps, près de Brignoles, Marcel Robert avait été arrêté avec son beau-père Émile Revest par les carabiniers, le 23 janvier 1943, pour avoir acheté 600 litres d’essence et 50 kg d’huile à des soldats italiens qui les avaient détournés du camp d’aviation du Luc (Var). En outre, les carabiniers avaient trouvé chez eux trois fusils de chasse. Les deux hommes avaient été transférés à Menton (Alpes-Maritimes, alors sous quasi annexion italienne) puis emprisonnés à Turin (Piémont) avant d’être jugés par le tribunal de la IVe Armée italienne à Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes). Marcel Robert avait été condamné à quatre mois de prison avec sursis et 300 lires d’amende le 24 juillet 1943 et son beau-père à six mois avec sursis. Libérés le 2 août 1943, ils avaient été remis à la police française. Membre de la Résistance, Marcel Robert participa aux combats de la libération. Il fut mortellement blessé en mission (de reconnaissance ou lors d’une récupération d’armes), à Camps, le 19 août 1944.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article223084, notice ROBERT Marcel par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 18 février 2020, dernière modification le 19 juillet 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. dép. Var 1 W 70, 45 J fonds German (archives Amigas et CDL). ⎯ presse locale (Le Brignolais 26 août 1944).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément