ROUGE Élie, Jules

Par Jean-Marie Guillon

Né le 16 juin 1896 à Camps-la-Source (Var), tué au combat le 19 août 1944 à Camps-la-Source ; cultivateur ; réseau Alliance-Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Fils de Marius Rouge, chapelier, et de Geneviève Paul, sans profession,
marié le 12 juin 1933 à Camps avec Joséphine Ollive, cultivateur de tendance socialiste, Élie Rouge participait à la Résistance locale dans un groupe servant probablement à la protection de l’émetteur du réseau de renseignements Alliance qui fonctionnait depuis plusieurs mois autour de Brignoles (Var). Il fut tué le 19 août 1944 pendant les combats de la Libération au cours d’une récupération d’armes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article223085, notice ROUGE Élie, Jules par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 18 février 2020, dernière modification le 19 juillet 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. dép. Var 45 J fonds German (archives Amigas et CDL). ⎯ presse locale (Le Brignolais 26 août 1944) ⎯ état civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément