LECA Pierre [pseudonyme dans la Résistance Calmette]

Par Jean-Marie Guillon

Né le 1er juillet 1897 à Calenzana (Haute-Corse), abattu le 21 août 1944 à Saint-Cyr-sur-Mer (Var) ; douanier ; réseau de renseignement Jacques, Corps francs de la Libération-Forces françaises de l’Intérieur (CFL-FFI).

Fils de Jean-François Leca, journalier, et d’Angèle-Marie Saravelli, ménagère, marié dans sa commune natale de Calenzana le 26 juillet 1925 avec Letizia Leca, Pierre Leca était préposé des douanes à Marseille (Bouches-du-Rhône). Entré dans la Résistance en septembre 1942, il était devenu agent P2 du réseau de renseignement Jacques, sous-réseau Jean Marie, avec le pseudonyme de Calmette. Réfugié à Saint-Cyr, sans doute après le bombardement de Marseille, il faisait partie du groupe local de Résistance rattaché aux CFL depuis le 20 juin 1944. Il fut tué le 21 août 1944 avec Paul Jourdan (voir ce nom) par un détachement allemand qui faisait retraite. D’après Auguste Amic, futur sénateur-maire de la commune, il faisait partie d’un groupe de Saint-Cômois venus aux nouvelles au chef-lieu, espérant probablement voir arriver les libérateurs. C’est au retour que le groupe rencontra le détachement allemand qui, en tirant sur un fuyard, aurait tué les deux hommes.
Il reçut le titre de « Mort pour la France » et fut promu et homologué sous-lieutenant à titre posthume.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article223136, notice LECA Pierre [pseudonyme dans la Résistance Calmette] par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 23 février 2020, dernière modification le 27 juin 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. dép. Var 1970 W 84 (dossier ONAC). ⎯ Auguste Amic, Mon village en Provence sous l’occupation, Sanary, Gérard Blanc, 2000, p. 191-194. ⎯ site internet Mémoire des hommes SHD Caen AC 21 P 73191.⎯ état civil.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément