MORETTI Defendin

Par Jean-Marie Guillon

Né le 5 janvier 1911 à Muro (Haute-Corse), tué au combat le 23 août 1944 à Toulon (Var) ; employé à la SNCF ; Forces Françaises de l’Intérieur (FFI).

Fils de Vincent Moretti et de Nonciade Poli, marié avec Toussainte Antonini, homme d’équipe de la SNCF, il résidait rue Gimelli à Toulon. Il fut tué par un éclat d’obus dans les combats pour la libération de la ville, le 23 août 1944. Son décès fut enregistré à l’hôpital militaire Sainte-Anne.
Il fut décoré de la Croix de guerre. La mention « Mort pour la France » lui fut attribuée par le secrétariat général des anciens combattants le 21 avril 1947. Il a été inhumé à la nécropole nationale de Luynes (Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône). Son nom figure sur le monument aux morts de la commune de Muro.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article223248, notice MORETTI Defendin par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 23 février 2020, dernière modification le 27 mars 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : site internet Mémoire des hommes SHD Caen AC 21 P 105544. ⎯ site internet cronicadiacorsica.pagesperso-orange.fr/LesMorts3945.⎯ presse locale (Le Var libre n°2 30 août 1944). ⎯ registre décès Toulon (arch. municipales 4 E 139).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément