VIRGILI Octave

Par Jean-Marie Guillon

Né le 19 octobre 1902 à Careggine (Toscane, Italie), tué au combat le 23 août 1944 à Toulon (Var) ; traminot ; Armée secrète (AS)-Corps francs de la Libération (CFL).

Né en Italie, fils de Constantin Virgili et de Charlotte Discini, marié à Julie Cicéron, père d’un enfant, Octave Virgili, traminot à Toulon, habitait boulevard Maréchal-Joffre. Membre de l’AS, homologué le 18 janvier 1943, il faisait partie du groupe CFL Luca lorsqu’il fut tué lors des combats pour la libération de la ville le 23 août 1944, à 17 heures, route de La Garde.
La mention « Mort pour la France » lui fut attribuée par le secrétariat général des anciens combattants le 26 décembre 1945. Son nom a été donné à l’ancienne rue des Tramways, donnant accès au dépôt de Brunet, par décision du conseil municipal du 18 décembre 1947.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article223252, notice VIRGILI Octave par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 23 février 2020, dernière modification le 26 juillet 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. dép. Var 37 J 11/10 (fonds FFI). ⎯ site internet Mémoire des hommes AC 21 P 168118 ⎯ Ville de Toulon, Le nom des rues tome 3, Brunet-Darboussèdes-Beaulieu-Sainte-Musse, Toulon, Service Culture et patrimoine, 1996, p. 152. ⎯ état civil, registre décès Toulon (arch. municipales 4 E 139)..

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément