BOUCHENEZ Adolphe [Dictionnaire des anarchistes]

Par Dominique Petit

Né le 15 février 1858 à Gentilly (Val-de-Marne) ; ébéniste ; anarchiste parisien.

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

Adolphe Bouchenez (parfois orthographié Bouchenet) demeurait au début des années 1890, passage des Haies (XXe arrondissement).
Bouchenez déclara avec Job, à la Préfecture de police, une réunion le 8 avril 1893, 40 rue des Orteaux (préau des Ecoles), lors des élections du printemps 1893 . 150 personnes y assistaient, aucun bureau ne fut formé. Lucas expliqua, avec ironie, qu’il se présentait au conseil municipal pour toucher les 6.000 fr. que les conseillers s’allouent, que son tour était arrivé pour se gaver à la santé des gogos qui voteraient pour lui. Job engagea le public à ne pas voter : « Travailleurs, ne vote pas, abstiens toi, répond à ceux qui te diront que l’abstention est une désertion, que la souveraineté du peuple ne se délègue pas, que tu n’as rien à espérer de ceux qui mendient tes suffrages, va dans les réunions leur cracher ton profond mépris et viens seconder par ton énergie, les futurs combattants de la révolution sociale. »
Le 11 octobre 1893, il participait avec Job, à une réunion chez Daguenet, 5 rue des Haies.
Il participait aussi aux réunions tenues à la salle du Chateau rouge, 21-23 rue des Vignoles.
Bouchenez figurait sur l’état des anarchistes au 26 décembre 1893. Il demeurait 3 passage des Haies. Son dossier à la Préfecture de police portait le n°318.452.
Le 26 février 1894 la police se présenta à son domicile, 62 rue des Vignoles (3 impasse des Vignolles) (XXème arr.), dans le cadre des recherches sur les associations de malfaiteurs et, en présence de sa femme, saisissait 19 pièces autographiées et une photo de groupe où il figurait. Bouchenez qui était alors en traitement à l’hôpital Tenon y fut consigné, puis transféré à la prison de Mazas et relâché le 2 mars 1894.
Adolphe Bouchenez figurait sur l’état des anarchistes au 31 décembre 1896, il demeurait 97 rue des Haies. Il fut rayé de l’état des anarchistes le 8 mai 1899.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article223300, notice BOUCHENEZ Adolphe [Dictionnaire des anarchistes] par Dominique Petit, version mise en ligne le 21 février 2020, dernière modification le 21 février 2020.

Par Dominique Petit

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York
Fiche photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

SOURCES :
Archives de la Préfecture de police BA 78, 1500, 1508 — Archives nationales BB/18/6448 — Les anarchistes contre la république de Vivien Bouhey. Annexe 56 : les anarchistes de la Seine — Notice Adolphe Bouchenez du Dictionnaire des militants anarchistes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément