WALLET Robert, Marius, Raymond

Par Dominique Tantin

Né le 13 juillet 1924 à Lomme (Nord), fusillé le 15 juillet 1944 à la prison de la Santé à Paris (XIVe arr.) ; cheminot ; victime civile.

Robert Wallet était le fils de Marius (cheminot, chef de train) et de Alice Fontignies. Marié en 1942, il était domicilié 5, cité Saint-Éloi à Lomme (Nord). Il était père d’une petite fille. Il entra à la SNCF comme manœuvre auxiliaire en novembre 1943 au dépôt de Lomme-Délivrance après avoir perdu son emploi de gardien de la paix auxiliaire en août de la même année.
Le 14 février 1944, Robert Wallet fut pris dans une rafle de la Milice et trouvé porteur d’une valise contenant du tabac obtenu par des voies illicites. Accusé de tentative de vol qualifié, il fut interné à Lille avant d’être transféré à la prison de la Santé à Paris.
Les prisonniers de droit commun déclenchèrent une mutinerie dans la nuit du 14 au 15 juillet 1944. Les politiques, craignant une provocation, n’y participèrent pas. La révolte fut réprimée par des Francs-Gardes de la Milice française. Ces derniers massacrèrent 34 détenus. Six furent abattus lors de l’assaut. 28 furent fusillés dans la soirée dans l’enceinte de la prison, après un jugement expéditif d’une Cour Martiale de l’État français, par un peloton de gardes (gendarmes, ex-garde républicaine) dans l’enceinte de la prison. Robert Wallet fit partie des victimes des représailles et fut passé par les armes à 18h28.
Il est inhumé à Ivry-sur-Seine, dans le carré militaire communal de la 39e division, avenue de l’Est. Il obtint la mention Mort pour la France par décision en date du 25 septembre 1947. Son nom est inscrit sur une plaque commémorative 1939-1945 au dépôt de Lomme-Délivrance.



Voir Paris (XIVe arr.), prison de la Santé, 1941-1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article223399, notice WALLET Robert, Marius, Raymond par Dominique Tantin, version mise en ligne le 23 février 2020, dernière modification le 23 février 2020.

Par Dominique Tantin

SOURCES : Hervé Barthélémy et Clément Gosselin in Cheminots victimes de la répression 1940-1945 Mémorial sous la direction de Thomas Fontaine, éd. Perrin/SNCF Paris, 2017. — Christian Carlier, 14 Juillet 1944. Bal tragique à la Santé : 34 morts, Criminocorpus [En ligne], Varia, mis en ligne le 08 juin 2012, consulté le 17 février 2020. — Témoignages de Roger Payen et de Jean Jérôme in Caractère draveillois – Résistance et création. — Acte de décès en ligne (Arch. de Paris).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément