FERRIER Pierre, Félicien

Par Jean-Luc Marquer

Né le 21 juillet 1920 à Saint-Pierre-d’Allevard (aujourd’hui Crêts-en-Belledonne, Isère), sommairement exécuté le 21 août 1944 à Villard-Bonnot (Isère) ; manœuvre ; résistant de l’Armée secrète, homologué Forces françaises de l’Intérieur avec le rang de caporal-chef, et interné résistant

Pierre, Félicien Ferrier était le fils de Camille, Eugène et de Marie, Céline Raffin.
Célibataire, il habitait à Lancey, commune de Villard-Bonnot (Isère).
Il était manœuvre.
Il s’engagea dans la Résistance et rejoignit le maquis du Grésivaudan, secteur 6 de l’AS-Isère, où il faisait partie du parc auto.
Dans la nuit du 20 au 21 août 1944, une colonne allemande qui évacuait Grenoble (Isère) traversa Villard-Bonnot et y dressa une embuscade.
Vers une heure du matin, un convoi de maquisards fut pris pour cible et sept hommes y laissèrent la vie.
Environ deux heures plus tard, une patrouille allemande surprit Marcel Montegani et Pierre Ferrier qui gardaient un camion avenue des Papeteries, à Lancey, cachés sous le camion, et peut-être assoupis.
Après avoir tiré plusieurs rafales sur le camion, les soldats allemands s’en approchèrent et sortirent Marcel Montegani qu’ils rouèrent de coups.
Puis ils firent sortir Pierre Ferrier.
Les deux hommes furent conduits dans un champ à une centaine de mètres, rue Auguste-Bois et sommairement exécutés à coups de pistolet.
Leurs corps furent trouvés derrière une haie le lendemain matin après le départ des troupes allemandes.
Pierre Ferrier avait été exécuté d’une balle dans la nuque mais, à la différence de son camarade, il ne portait pas de traces de coups.
Il obtint la mention "Mort pour la France" et fut décoré de la Médaille de la Résistance.
Pierre Ferrier fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’Intérieur avec le rang de caporal-chef et homologué interné résistant.
Son nom figure sur les monuments aux morts de Saint-Pierre-d’Allevard (aujourd’hui Crêts-en-Belledonne, Isère) et de Villard-Bonnot (39-45) et sur la plaque commémorative aux maquisards du Grésivaudan tombés à Villard-Bonnot.


Voir : Villard-Bonnot


Notice provisoire

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article223401, notice FERRIER Pierre, Félicien par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 24 février 2020, dernière modification le 30 avril 2021.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : Arch. dép. Rhône et Métropole, Mémorial de l’oppression 3808 W 666 — SHD Vincennes, GR 19 P 38/12 ;GR 16 P 222306 (à consulter) — AVCC Caen AC 21 P 183877 et AC 21 P 645197 (à consulter) — Mémorial GenWeb — Mémoire des hommes — État civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément