GOYET Léon, Jules

Par Jean-Marie Guillon

Né le 3 janvier 1898 à Treffort (Ain), mort des suites de ses blessures le 24 août 1944 à Draguignan (Var) ; exploitant forestier ; Armée secrète (AS).

Fils de Célestine Sibellas, domestique, reconnu par Sabin Goyet avec qui elle s’était mariée le 30 août 1901, il était exploitant-forestier à La Bocca (commune de Cannes, Alpes-Maritimes). Membre de l’AS, il fut mortellement blessé lors des combats de la Libération le 23 août 1944, dans le quartier de Saint-Cassien à Cannes en mission avec des soldats américains. Il mourut le 24 à l’hôpital de Draguignan.
Il fut reconnu « Mort pour la France ». Son nom a été donné à la rue de La Cité ouvrière à La Bocca le 8 novembre 1944.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article223422, notice GOYET Léon, Jules par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 24 février 2020, dernière modification le 24 juin 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : site internet Mémoire des hommes SHD Caen AC 21 P 196375. ⎯ presse locale (La Résistance du Var libéré n°9 du 26 août 1944). ⎯ Didier Digiuni, Cannes 1939-1945, Alandis Éd., 2002. ⎯ Jean-Louis Panicacci, Les Lieux de mémoire de la Deuxième Guerre mondiale dans les Alpes-Maritimes, Nice, Éditions Serre, 1997. ⎯ état civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément