SIMON Joseph

Par Jean-Marie Guillon

Né le 14 septembre 1910 à Brude (Roumanie), mort des suites de ses blessures le 22 août 1944 à Toulon (Var) ; chauffeur mécanicien, employé municipal ; Brigades internationales ; Corps francs de la Libération-Forces françaises de l’Intérieur (CFL-FFI).

Fils de Samuel Simon et de Françoise Fried, ce chauffeur mécanicien d’origine juive roumaine, était arrivé en France en 1928. Marié avec Marie Padovani, était père de trois enfants. Communiste ou considéré comme tel, Joseph Simon avait servi comme sergent dans les Brigades internationales en Espagne. Arrêté le 20 octobre 1939, il fut emprisonné au fort Sainte-Catherine à Toulon jusqu’au 30 janvier 1940, puis interné au camp du Vernet (Ariège). On ne sait quand il en a été libéré. Il n’y était plus en décembre 1942. Les Renseignements généraux indiquait alors qu’il était apatride, employé municipal et que son attitude était « correcte ».
Habitant rue Augustin-Daumas à Toulon, il était chef de trentaine des CFL (groupe Bianconi) au moment de la Libération. Il fut mortellement blessé au combat au centre ville, boulevard de Strasbourg, dans l’attaque d’un canon de 37, le 22 août 1944 et décéda à l’hôpital Sainte-Anne.
Homologué comme adjudant FFI, il reçut la mention de « Mort pour la France » le 26 décembre 1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article223429, notice SIMON Joseph par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 24 février 2020, dernière modification le 3 septembre 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : SHD Vincennes GR 16 P 549389. ⎯ Arch. dép. Var 4 M 290 et 37 J 2/5, Rapport Antoine Bianconi, 5e compagnie CFL et 45 J fonds German (archives Amigas et CDL). ⎯ Mémoire des hommes SHD Caen AC 21 P 153895. ⎯ presse locale (Le Var libre 30 août 1944). ⎯ registre décès Toulon (arch. municipales 4 E 139).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément