RABATEAU Camille, Marcel

Par Jean-Marie Guillon

Né le 21 novembre 1905 à L’Aiguillon-sur-Mer (Vendée), tué au combat à Hyères (Var) le 22 août 1944 ; gendarme ; Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Fils de Théodore Rabateau, maçon, et de Céleste Bellion, ménagère, marié le 15 octobre 1929 à Fontaines d’Ozillac (Charente-Maritime) avec Marie Irma Amido, Camille Rabateau était gendarme à Hyères. Il apportait son aide (liaisons, renseignements, protection) à René Boudouresque, qui camouflait des réfractaires dans les sapeurs-forestiers dont il était responsable, en liaison avec la Résistance locale. Participant aux combats pour la libération que les troupes de la 1e Division française libre (1e DFL), débarquées à partir du 16 août sur les plages varoises, venaient d’engager, il fut mortellement blessé le 21 août par un bombardement allemand devant la caserne. Il mourut à l’hôpital Saint-Paul le 22 août.
Son nom figure sur le monument de la Libération à Hyères.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article223430, notice RABATEAU Camille, Marcel par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 24 février 2020, dernière modification le 13 juillet 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCE : SHD Vincennes GR 16 P 496386. ⎯ Arch. dép. Var 1 W 95 (rapport du chef d’escadron Favre, commandant la compagnie de gendarmerie du Var sur rôle de la gendarmerie du Var pendant la période de la Libération). ⎯ Gustave Roux, Heures de souffrance, d’espérance et de joie. Histoire de l’occupation de la région d’Hyères et de sa Libération, Draguignan, Imp. Olivier-Joulian, 1947. ⎯ tém. René Boudouresque. ⎯ état civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément