DERANGÈRE Marcel, René, Lazare

Par Gilles Morin, Michaël Boudard

Né 13 avril 1890-à Villapourçon (Nièvre), mort le 12 juin 1966 à Villapourçon (Nièvre) ; instituteur puis négociant en vins à Villapourçon ; maire de Villapourçon ; conseiller général SFIO de Moulins-Engibert (1945-1951).

Marcel Derangère est le fils du député radical-socialiste Eugène Derangère, élu dans l’arrondissement de Château-Chinon en mai 1914 (il ne se représenta pas aux élections de 1919). Par ailleurs, Eugène Derangère a été conseiller général de Moulins-Engilbert de 1907 à sa mort en février 1930.
Marcel Derangère fut élève de l’École normale de Varzy (Nièvre) d’octobre 1908 à septembre 1911. Parti ensuite effectuer son service militaire (1911-1913), il prit son poste d’instituteur à Préporché (Nièvre) en novembre 1913. Alors qu’il demanda un congé d’un an pour convenance personnelle, il fut mobilisé à partir d’août 1914 : caporal, puis sergent et enfin adjudant en 1916, il est démobilisé en août 1919.
Mais, il ne reprit pas son métier d’instituteur et devint, comme son père, négociant en vins à Villapourçon.
À la mort de son père en février 1930, Marcel Derangère lui succéda d’abord comme maire de Villapourçon en mars avant de tenter de lui succéder en avril comme conseiller général de Moulins-Engilbert. Radical-socialiste, soutenu par le Parti socialiste, Marcel Dérangère fut battu au second tour par le conseiller d’arrondissement Jean Aupetit, socialiste indépendant. Lorsque ce dernier décéda en mars 1934, Marcel Derangère se présenta de nouveau à l’élection partielle pour le remplacer mais avec l’étiquette SFIO. Au second tour, il ne recueillit que 1 301 voix face au 1 321 voix de Prosper Hustache, conseiller d’arrondissement, républicain de gauche.
Finalement, Marcel Derangère réussit à être élu conseiller général de Moulins-Engibert en septembre 1945. Il effectua un seul mandat car il ne se représenta pas en 1951.
Maire de Villapourçon à la Libération, toujours en fonction en 1962, Marcel Dérangère, considéré comme « anticlérical » par le préfet, était délégué cantonal de l’Éducation nationale en 1962.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article22348, notice DERANGÈRE Marcel, René, Lazare par Gilles Morin, Michaël Boudard, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 29 novembre 2020.

Par Gilles Morin, Michaël Boudard

SOURCES : Arch. Dép. Nièvre : état civil et recensements de Villapourçon ; M 750 : élections municipales de Villapourçon ; série R (classe 1910) ; 1 T 675 (dossier d’instituteur) ; 1628 W 66 (dossier ONAC-VG n°9466). — journaux La Tribune du Centre, L’Écho du Morvan et L’Avenir du Morvan.

Version imprimable Signaler un complément