ISNARD Albert Paul

Par Jean-Marie Guillon

Né le 15 avril 1922 à Saint-André d’Embrun (Hautes-Alpes), tué au combat le 24 août 1944 à Toulon (Var) ; profession inconnue ; Armée secrète (AS).

Réfractaire au Service du travail obligatoire (STO), Albert Isnard rejoignit le petit maquis créé en 1943 dans la forêt de Saluces, près de Saint-André d’Embrun avec cinq autres camarades. Ce maquis fut dispersé après une opération allemande le 7 octobre 1943. Est-ce à ce moment-là qu’il gagna Toulon ? En venait-il ? On ne sait. Mais il y fut tué le 24 août 1944 lors des combats pour la libération de la ville.
Il reçut le titre de « Mort pour la France ». Son nom figure sur le monument aux morts de Saint-André d’Embrun.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article223486, notice ISNARD Albert Paul par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 27 février 2020, dernière modification le 24 juin 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : SHD Vincennes GR 16 P 302206. ⎯ site internet Mémoire des hommes SHD Caen AC 21 P 49191.⎯ Sylvain Reynaud, Les maquis de la région Embrun, secteur G des Hautes-Alpes, Aix-en-Provence, Université Aix-Marseille I, maîtrise d’Histoire, 1993.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément