DUCOURT Pierre, Anselme, Maurice

Par Jean-Jacques Doré

Né le 11 juin 1897 au Haillan (Gironde) ; charron ; trésorier du syndicat CGT des Cheminots de Sotteville-lès-Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) de 1931 à 1935.

Fils d’un cultivateur, Pierre Ducourt, mobilisé dans l’infanterie le 8 janvier 1916, fut blessé gravemnt à la jambe le 27 octobre 1917 à Auberive sur Suippe (Marne). "Renvoyé dans ses foyers" le 3 mars 1918, il travailla à Saint-Médard-en-Jalles où il se maria le 6 août 1921 avec Marguerite Eyguem.

Embauché comme charron aux ateliers de Sotteville des chemins de fer de l’État le 5 avril 1928, il donna son adhésion au syndicat confédéré (CGT) des Cheminots et fut appelé comme trésorier adjoint dès le mois de juin. Il succéda à Albert Delanef comme trésorier en février 1931 (Maurice Gallois était secrétaire).

Réélu trésorier des Cheminots CGT de Sotteville dirigé par Gaston Wilkins jusqu’à la fusion avec les unitaires (CGTU) le 23 octobre 1935, il renonça alors à toute responsabilité syndicale.

Pierre Ducourt habitait 24 rue Garibaldi à Sotteville-lès-Rouen en 1928.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article223515, notice DUCOURT Pierre, Anselme, Maurice par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 7 février 2021, dernière modification le 6 février 2021.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGT] des travailleurs des chemins de fer, 1er avril 1931 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots). — Notes de Louis Botella. — Arch. Dép. Seine-Maritime 10 MP 1410 Syndicats dissous avant 1936, État civil, Registre matricule militaire. — Direction des affaires sociales de la préfecture, dossiers non versés aux archives.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément