ROBEAUX Jean

Par Michel Thébault

Né le 2 septembre 1904 à Paris Vème arr. (Seine), exécuté sommairement le 19 ou le 20 août 1944 dans le jardin du Luxembourg, Paris VIème arr. (Seine) ; plombier - zingueur ; résistant, combattant FFI-FTPF Front National du Ve arrondissement.

Jean Robeaux était le fils d’Adonis Robeaux (qui ne le reconnut qu’en février 1908) et d’Annette, Émilie Gosse, âgée de 30 ans à sa naissance, blanchisseuse demeurant 18, rue des Boulangers à Paris. Il se maria le 20 novembre 1926 à la mairie du Vème arrondissement avec Germaine, Louise Delacourt, journalière, née à Paris (IIème arr.) le 29 décembre 1907. Jean Robeaux, exerçant la profession de plombier - zingueur était alors domicilié avec sa mère, concierge 20, rue Gracieuse. En 1944, le couple était domicilié 21, quai de la Tournelle, Vème arr. où Jean Robeaux exerçait toujours la profession de plombier.

Il s’engagea dans la Résistance, membre du Front National. Lorsque débutèrent les combats pour la Libération de Paris les 18 et 19 août 1944, il devint un combattant FFI. Les circonstances de son arrestation dans le contexte des combats autour du Sénat restent à préciser. Il fut exécuté sommairement dans la soirée du 19 août ou le lendemain matin (selon les sources, l’état civil précisant : « le 19 août 1944 à une heure que le déclarant n’a pu déterminer dans le jardin du Luxembourg »), en compagnie de deux autres FFI capturés aux abords du Sénat et de quatre agents de la Préfecture de Police interceptés à la hauteur du pont d’Austerlitz.

Il obtint la mention mort pour la France le 16 août 1945 et son nom est inscrit sur une dalle commémorative inaugurée en septembre 1946 à l’emplacement de la fosse commune où il avait été enterré avec ses camarades dans le jardin du Luxembourg. Il figure également sur une plaque commémorative, à la Bourse du Travail, Rue du Château d’Eau, dans le Xème arrondissement, dédiée : "A la Mémoire des dirigeants de Syndicats tombés dans les combats contre le nazisme pour la libération de la France - Lorsqu’on ne tuera plus ils seront bien vengés et ce sera justice - Paul ELUARD".

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article223521, notice ROBEAUX Jean par Michel Thébault, version mise en ligne le 25 février 2020, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Michel Thébault

SOURCES : SHD Vincennes GR 16 P 513803 (à consulter) — site internet de Gilles Primout [http://liberation-de-paris.gilles-primout.fr/la-prise-du-senat] — Mémoire des Hommes — Mémorial genweb — État civil de Paris (en particulier registre des décès, mairie du VIème arrondissement, 1944, acte n° 972 dressé le 12 septembre 1944).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément