ZANGHIERI Gino

Par André Balent

Né le 7 novembre 1920 à Corretgo ( ?) (sans doute Corregio, province de Reggio Emilia, Émilie-Romagne, Italie), massacré le 12 juin 1944 à Bonrepos-sur-Aussonnelle (Haute-Garonne) ; victime civile de soldats du 3e bataillon du régiment SS Deutschland de la division Das Reich

Gino Zanghieri était domicilié à Merche dans la commune de Cornebarrieu, bourg limitrophe de Blagnac, dans la périphérie toulousaine. Le 12 juin 1944, il discutait avec un ami, le fermier de la ferme de Riscle. Les Allemands de la division Das Reich, dans leur traque des maquis de la région toulousaine commencée le 10 juin 1944 (Voir Jean Chaubet), avaient tenté de détruire le maquis (AS) de Saint-Lys (Haute-Garonne). Après avoir tué neuf maquisards se regroupaient afin de quitter les lieux et de reprendre leur route vers leurs cantonnements. Chemin faisant, ils pénétraient dans les fermes afin de traquer d’éventuels combattants du maquis et, à l’occasion, de terroriser les populations civiles rurales. Zanghieri leur demanda de le laisser partir, requête à laquelle ils répondirent favorablement. Ils ne lui laissèrent pas la vie sauve, puisqu’il l’abattirent près du château de Gagen. On retrouva son corps carbonisé, sans doute au lance-flammes.
Son nom est inscrit sur le monument commémoratif érigé à la sortie du village de Bonrepos-sur-Aussonnelle, vers Saint-Lys. Sur cette plaque est gravée, avec les noms, l’inscription suivante : « Le maquis de Saint-Lys à ses camarades des Corps francs de Libération morts au combat du 12 juin 1944 ». Une plaque y a été apposée à sa base avec leurs noms et l’inscription suivante : « Aux victimes civiles de la barbarie nazie du 12 juin 1944 ». Il est également gravé sur le monument aux morts de Saint-Lys appartenant à toutes les catégories de victimes de la Seconde guerre mondiale, parmi lesquelles celles du maquis de Saint-Lys (on y a rajouté ultérieurement les morts de la guerre d’Algérie). Il ne figure pas sur monument aux morts de sa commune de résidence, Cornebarrieu.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article223609, notice ZANGHIERI Gino par André Balent, version mise en ligne le 27 février 2020, dernière modification le 29 février 2020.

Par André Balent

SOURCES : Michel Goubet, « Le maquis et le combat de Saint-Lys 12 juin 1944 » in La résistance en Haute-Garonne, CDROM, Paris, AERI (Association pour des études sur la résistance intérieure), 2009. — Guy Penaud, La « Das Reich » 2e SS Panzer Division, préface d’Yves Guéna, introduction de Roger Ranoux, Périgueux, La Lauze, 2e édition, 2005, 558 p. [p. 397, p. 542]. — Philippe Viguier, Le maquis de Saint-Lys 1944, sl., sd [1985], 22 p. — Site : Mairie de Saint-Lys, consulté le 26 février 2020, « Saint-Lys_patrimoine_evenements-du-12-juin-1944 », PDF. — Site MemorialGenWeb consulté le 26 février 2020.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément