BERNARD Gilberte, Marthe, Anna, Hermance (épouse Baudin)

Par Jacques Girault

Née le 5 février 1914 à Pasques (Côte d’Or), morte le 1er décembre 2012 à Arc-en-Barrois (Haute-Marne) ; institutrice ; militante en Afrique du Nord puis en Gironde et dans le Var.

Fille d’un piqueur de chasse devenu facteur des postes, Gilberte Bernard devint institutrice en Algérie. Elle épousa Aimé, René, Jean Baudin en avril 1936 à Alger. Son mari était sans doute Baudin, futur commis du trésor général au Maroc, dirigeant socialiste puis communiste.Ils eurent une fille et vécurent au Maroc à partir de 1943.
Membre du Syndicat national des instituteurs en 1936, elle adhéra au Parti communiste en novembre 1942 à Alger. Secrétaire de sa cellule en 1943, militante communiste, membre du mouvement « Combat », adhérente de l’Union des femmes algériennes, résidente à Fès, elle entra au bureau de la fédération communiste du Maroc à partir de 1944, chargée de créer l’Union des femmes françaises. Secrétaire de sa cellule, elle était la secrétaire adjointe de la section en 1945 et secrétaire nationale de l’organisation au Maroc, chargée de la propagande. Elle suivit l’école des cadres communistes à Casablanca en mai 1945.
Revenue en métropole, militante de l’Union des femmes françaises en Gironde, elle s’installa à Saint-Raphaël (Var) après son divorce en 1947. Ses analyses furent critiquées.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article223615, notice BERNARD Gilberte, Marthe, Anna, Hermance (épouse Baudin) par Jacques Girault, version mise en ligne le 27 février 2020, dernière modification le 20 novembre 2020.

Par Jacques Girault

SOURCES : Presse locale. — Archives de la fédération communiste du Var.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément