HUGUET Marcel, Georges

Par Michel Germain

Né le 5 octobre 1903 à Versailles (Seine-et-Oise, Yvelines), exécuté sommairement le 29 mars 1944 à Alex (Haute-Savoie) ; mécanicien ; résistant.

Fils de Georges Emile et de Eugénie Bourblanc, Marcel Huguet exerçait la profession de mécanicien à Neuilly et demeurait 1 rue du général Delaune. Il épousa Suzanne Lombard., divorça puis se remaria avec Céline Henriette Roussel.
Désireux de se battre contre Vichy et l’occupant, il rejoignit les maquis de la Haute-Savoie. On le retrouva (dit Petit Marcel ou Le Gamin) aux Glières en févier 1944. Arrêté par les Allemands lors du décrochage après l’attaque du 26 mars 1944, il fut interné à l’école prison Saint-François, à Annecy.
Il fut exécuté le 29 mars 1944, par le 19e S.S. Polizei regiment, 4è compagnie du capitaine Krist, au lieu-dit Navoty, commune d’Alex.
Il est inhumé dans la nécropole militaire nationale de Morette, tombe n°84. (Mémorial de l’oppression 3808 W 1348 n.7). La reconnaissance de « Mort pour la France » précise qu’il était adjudant dans les Forces françaises de l’Intérieur. Son nom est inscrit sur le Mur du Souvenir élevé à l’entrée du cimetière de Morette.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article223691, notice HUGUET Marcel, Georges par Michel Germain, version mise en ligne le 29 février 2020, dernière modification le 29 février 2020.

Par Michel Germain

SOURCES : Michel Germain, Haute-Savoie Rebelle et martyre, Mémorial de la Seconde guerre mondiale en Haute-Savoie, La Fontaine de Siloé, 2009. — MémorialGenWeb. — Mémoire des Hommes. — Service historique de la Défense, Caen AC 21 P 55329 et Vincennes GR 16 P 298734.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément