INTIME Raymond

Par Michel Germain, Dominique Tantin

Né le 27 juin 1918 à Montréal-la-Cluse (Ain), mort des suites de ses blessures le 17 juin 1943 à La Tour (Haute-Savoie) ; réfractaire au STO ; homologué résistant.

A la suite d’une attaque le 15 juin 1943 sur le plateau de Sommand par l’armée italienne, quatre réfractaires furent blessés. Les Italiens partis, des personnes réussirent à descendre les blessés et à les faire admettre à l’hôpital de La Tour le 16 juin. Il s’agissait de Maurice Seux, Joseph Noir, Paul François Guillerminet et Raymond Intime. Les deux premiers sortirent de l’hôpital le 23 juin et Paul François le 27. Quant à Raymond Intime, opéré par le docteur Arnaud*, il mourut le 17 juin 1943 et fut inhumé dans le cimetière de l’hôpital.
Il fut reconnu « Mort pour la France » (dossier n° 557 838) et homologué résistant au grade de sergent FFI. Il semble bien que son nom ne soit inscrit sur aucun monument aux morts de Haute-Savoie, mais il figure sur celui de sa commune natale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article223697, notice INTIME Raymond par Michel Germain, Dominique Tantin , version mise en ligne le 29 février 2020, dernière modification le 29 février 2020.

Par Michel Germain, Dominique Tantin

SOURCES : Michel Germain, Haute-Savoie Rebelle et martyre, Mémorial de la Seconde guerre mondiale en Haute-Savoie, La Fontaine de Siloé, 2009. — MémorialGenWeb. — Mémoire des Hommes. — Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 301789 et Caen AC 21 P 59045 (nc).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément