ROGER Maurice, Lucien

Par Jean-Marie Guillon

Né le 21 août 1910 à Paris (XIXe ar.), mort le 20 août 1944 à Salernes (Var) ; maquisard Armée secrète (AS)-Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Fils de Jules Roger et d’Annette Gabriel, infirmiers tous les deux, Maurice Roger s’était marié à Toulon le 7 février 1933 avec Rose-Marie Graille. Il rejoint le maquis AS Vallier dans le Haut-Var. Il y est incorporé le 1er mars 1944. Sans doute l’a-t-il suivi dans ses pérégrinations jusqu’à l’été mais a dû s’en séparer alors qu’il entame sa descente vers le littoral afin de joindre les troupes qui allait débarquer. On ne sait dans quelles circonstances Maurice Roger est mort alors que les combats pour la Libération étaient pratiquement achevés dans le secteur où il se trouvait. Il aurait été tué lors d’une ronde aux alentours du village de Villecroze (Var). La date vraisemblable de son décès est le 20 août, mais la liste des maquisards du maquis Vallier du SHD (13 P 83) donne le 28.
Son nom figure sur le monument aux morts de ce village où une rue porte son nom. Il reçut la mention « Mort pour la France ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article223891, notice ROGER Maurice, Lucien par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 7 mars 2020, dernière modification le 2 juin 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. dép. Var 45 J fonds German (archives Amigas et CDL). ⎯ SHD 19 P 83 et site internet Mémoire des hommes SHD Caen AC 21 P 132805 et Vincennes GR 16 P 517476 (nc). ⎯ presse locale (Résistance n°24 30 décembre 1944).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément