ASTRUC Louis, Paul

Par Jean-Yves Bonnard

Né le 31 mai 1906 à Montpellier (Hérault), massacré le 18 août 1944 à Troissereux (Oise) ; gérant de scierie ; victime civile.

Louis Astruc était le fils de Jules Louis, employé aux tramways et de Jeanne Marie Lassalvy, sans profession. Il se maria le 9 janvier 1932 à Saint-Denis (Seine) avec Marie Germaine Paillefer et se remaria en secondes noces le 21 novembre 1936 à Asnières (Seine) avec Hélène Oletisy. Il exerçait le métier de menuisier et était gérant de la scierie du moulin de Troissereux.
Le 16 août 1944, des soldats allemands massacrèrent la famille d’Henri Degroote, maire et cultivateur, et leurs employés, puis des travailleurs de la commune.

Deux jours plus tard, dans la commune de Troissereux, Louis Astruc fut abattu d’une balle dans la tête devant ses enfants le 18 août 1944 après avoir fait une remarque à des soldats allemands se baignant nus dans la rivière, près du moulin.

Son corps repose dans le cimetière de Troissereux.
Son nom est gravé sur le monument des 19 martyrs ainsi que sur la plaque de l’église de Troissereux.

 :

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article223931, notice ASTRUC Louis, Paul par Jean-Yves Bonnard, version mise en ligne le 6 mars 2020, dernière modification le 30 novembre 2022.

Par Jean-Yves Bonnard

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, Cote, AC 21 P 307381 (nc).— Jean-Pierre Besse, Jean-Yves Bonnard, Rafles et massacres de l’été 44, CDDP de l’Oise, 2012. — Jean-Yves Bonnard, Les communes décorées de l’Oise Croix de Guerre 39/45, ONACVG de l’Oise, 2016. — Monument des 19 martyrs à Troissereux et Plaque de l’église.— Association Résistance 60.— État civil (acte de naissance n° 640). — Notes de Jean-Louis Ponnavoy.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément