LAVY André, Joseph

Par Michel Germain, Dominique Tantin

Né le 31 mars 1923 à Bons-en-Chablais (Haute-Savoie), mort le 13 novembre 1943 à Bons-en-Chablais ; cultivateur ; résistant.

Fils de Clément Joseph Lavy et de son épouse Joséphine Prévond, André Lavy était cultivateur, domicilié au hameau « Chez Bel », à Bons. Son père était mort au moment de sa propre disparition.
André est tué « par erreur » (selon sa fiche sur Mémoire des Hommes) d’une balle de revolver dans la tête, le 13 novembre 1943, à 22 heures environ au lieu-dit « les Clefs » sur la commune de Bons-en-Chablais. On ignore encore qui fut responsable de sa mort.
Il fut déclaré « Mort pour la France » le 2 novembre 1945 et homologué résistant. Son nom est gravé sur le monument aux morts de son village natal.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224026, notice LAVY André, Joseph par Michel Germain, Dominique Tantin , version mise en ligne le 8 mars 2020, dernière modification le 8 mars 2020.

Par Michel Germain, Dominique Tantin

SOURCES : Michel Germain, Haute-Savoie Rebelle et martyre, Mémorial de la Seconde guerre mondiale en Haute-Savoie, La Fontaine de Siloé, 2009. — MémorialGenWeb. — Mémoire des Hommes. — Service historique de la Défense, Caen, AC 21 P 69562 et Vincennes GR 16 P 344868 (nc).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément