HANNOSET Robert

Par Laurent Dingli

Né le 29 avril 1912 à Levallois-Perret (Seine), mort déporté à Buchenwald (Allemagne), le 28 août 1944 ; ouvrier spécialisé aux usines Renault ; communiste.

Fils de Herman Léopold Hannoset, âgé de 26 ans, bourrelier, et de Marthe Chabert, son épouse, âgée de 25 ans, journalière.
 Marié à Paris XVIIe, le 12 juin 1937 avec Léonie Bailly, blanchisseuse, deux enfants. Ouvrier spécialisé aux usines Renault, demeurant 30 passage Cardinet, Paris XVIIe arrondissement au moment de son arrestation.
 N’a jamais attiré l’attention d’un point de vue politique.
 Arrêté le 6 juillet 1942 pour possession de tracts communistes (en infraction au décret-loi du 26 septembre 1939), le même jour que René Desguez, Raymond Navarron et Paul Beck. 
Il fait partie de la vague d’arrestation qui avait déjà touché plusieurs ouvriers de Renault le 1er juillet 1942 – Julien Desmars, Marcel Sallou, Maurice Vautrin – Jean-François Guilemain, ajusteur chez Renault, n’étant appréhendé que le 7 juillet.
Robert Hannoset fut condamné par un arrêt du 19 février 1943 de la section spéciale de la cour d’appel de Paris à 3 ans d’emprisonnement et à 1 200 francs d’amende. Déporté à Buchenwald (matricule 38746), il y décéda le 28 août 1944.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224059, notice HANNOSET Robert par Laurent Dingli, version mise en ligne le 9 mars 2020, dernière modification le 24 mars 2020.

Par Laurent Dingli

SOURCES : Arch. Dép. Hauts-de-Seine, État-civil. Dossier Robert Hannoset. AN Z/6/109 dossier 1590. Ministère public c/Ludovic Saint-Royre et Roger Rouchy. — Site internet de la Fondation pour la mémoire de la déportation – Livre Memorial : [http://www.bddm.org/liv/details.php?id=I.161].

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément