CARRIER Henri, Lucien, Alfred

Par Jean-Luc Marquer

Né le 4 janvier 1925 à Saint-Jean-le-Vieux (Isère), sommairement exécuté le 17 août 1944 à Livet-et-Gavet (Isère) ; cultivateur ; victime civile

Plaque commémorative, Refuge de la Pra, Revel (Isère)
Plaque commémorative, Refuge de la Pra, Revel (Isère)
Source : Mémorial GenWeb (Gaby André Vitinger. Cette photographie est sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0.)

Henri, Lucien, Alfred Carrier était le fils de Lucien, Henri, Julien et de Victorine, Marie Bouvier. Célibataire, il habitait avec ses parents à Revel (Isère) et était comme eux cultivateur.
Il fut arrêté en compagnie d’Albert Angelier, le 13 août 1944 au refuge de La Pra situé sur la commune de Revel (Isère) dans le massif de Belledonne.
Interrogé par la Gestapo dans la maison qu’elle avait réquisitionnée à Rioupéroux, un bourg de la commune de Livet-et-Gavet (Isère), il fut sommairement exécuté d’une balle dans la nuque, le 17 août 1944, selon son acte de décès.
Son corps fut trouvé fin septembre 1944 dans un charnier au lieu-dit "Les Ponants" à Rioupéroux.
Henri Carrier obtint la mention "Mort pour la France".
Son nom figure sur le monument aux morts de Revel (prénom Henry), sur une plaque commémorative à proximité des Ponants, sur une plaque commémorative au refuge de La Pra et sur le Mémorial du maquis de l’Oisans à Livet-et-Gavet.


Voir : Livet-et-Gavet


Notice provisoire

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224117, notice CARRIER Henri, Lucien, Alfred par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 13 mars 2020, dernière modification le 3 février 2021.

Par Jean-Luc Marquer

Plaque commémorative, Refuge de la Pra, Revel (Isère)
Plaque commémorative, Refuge de la Pra, Revel (Isère)
Source : Mémorial GenWeb (Gaby André Vitinger. Cette photographie est sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0.)

SOURCES : Arch. dép. Rhône et Métropole, Mémorial de l’oppression, 3808 W 416 — Mémorial GenWeb — État civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément