BLANCHARD Yvonne, Jeanne

Par Michel Thébault

Née le 21 septembre 1926 à Noyant-de-Touraine (Indre-et-Loire), massacrée le 25 août 1944 à Maillé (Indre-et-Loire) ; cultivatrice ; victime civile.

Yvonne Blanchard était la fille d’Octave, Louis Blanchard (né le 19 juillet 1887 à Pouzay, Indre-et-Loire), journalier agricole et d’Adeline Deplais (née le 16 octobre 1891 à Sainte-Maure, Indre-et-Loire). Ses parents s’étaient mariés le 1er juillet 1913 à Pouzay. Son père fut mobilisé le 4 août 1914 et fit toute la guerre dans l’infanterie, le 68ème Régiment d’infanterie du Blanc. Gazé le 28 août 1918 à Villers-la-Fosse, commune de Vauxrezis (Aisne), il fut démobilisé le 28 mars 1919, décoré de la Croix de guerre. Yvonne née en 1926 était la dernière de leurs quatre enfants, quatre filles, après Colette née en 1917, Renée née en 1920, et Marcelle née en 1923. Après avoir vécue à Pouzay au début des années 20, la famille vint s’installer à Noyant-de-Touraine (Indre-et-Loire). Au recensement de 1931, elle résidait au lieu-dit Les Pâturaux où Octave Blanchard était cultivateur.

En 1944, Yvonne Blanchard âgée de 17 ans, vivait avec sa sœur Colette, mariée à Alphonse Guiton, mais dont le mari était prisonnier en Allemagne, et leurs deux jeunes enfants, à proximité du bourg de Maillé au lieu-dit La Heurtellière, où ils étaient cultivateurs. Elle fut victime avec sa sœur et les deux enfants de celle-ci du massacre de Maillé. Le 25 août, dès neuf heures du matin le village fut cerné par les troupes allemandes. Le massacre commença dans les champs, les jardins, les maisons et jusque dans les caves. La ferme de La Heurtellière fut l’une des premières cibles des exactions, habitants massacrés et bâtiments incendiés. Sur les 500 habitants que comptait Maillé, il y eut 124 victimes dont de nombreux membres de la famille Guiton. Yvonne Blanchard fut abattue par les soldats allemands sous le hangar de la ferme de la Heurtellière, derrière le tas de bois où elle s’était réfugiée.

Elle obtint la mention mort pour la France et son nom est inscrit sur le monument commémoratif dressé dans le cimetière de Maillé.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224205, notice BLANCHARD Yvonne, Jeanne par Michel Thébault, version mise en ligne le 12 mars 2020, dernière modification le 27 avril 2020.

Par Michel Thébault

SOURCES : Arch. Dép. Indre-et-Loire (état civil, registre matricule, recensements) — André Payon, curé de la Celle-Saint-Avant, Draché et Maillé, Maillé Martyr – Un village Martyr, Maillé – Récit du massacre du 25 août 1944 édité sous le patronage du Comité de Libération d’Indre-et-Loire, 1945. — Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément