GUITON Gérard, Arsène, Alphonse

Par Michel Thébault

Né le 30 octobre 1939 à Maillé (Indre-et-Loire), massacré le 25 août 1944 à Maillé (Indre-et-Loire) ; victime civile.

Gérard Guiton était le fils d’Alphonse Guiton, âgé de 28 ans à sa naissance, cultivateur et de Colette, Octavie Blanchard âgée de 21 ans (née le 20 décembre 1917 à Pouzay, Indre-et-Loire). Il était le benjamin de leurs deux enfants après Éliane née le 1er août 1938. A sa naissance, son père était mobilisé et fut ensuite prisonnier en Allemagne. Il n’a donc sans doute pas vraiment connu son père.

En 1944, avec sa famille et sa jeune tante Yvonne Blanchard âgée de 17 ans, il habitait à proximité du bourg de Maillé au lieu-dit La Heurtellière, où ses parents étaient cultivateurs. Gérard Guiton fut victime avec sa mère et sa sœur, ainsi que de nombreux membres de sa famille (son grand-père Charles Guiton, plusieurs de ses oncles et tantes, neveux et nièces), du massacre de Maillé. Le 25 août, dès neuf heures du matin le village fut cerné par les troupes allemandes. Le massacre commença dans les champs, les jardins, les maisons et jusque dans les caves. Sur les 500 habitants que comptait Maillé, il y eut 124 victimes. Gérard Guiton était âgé de 4 ans ; il fut tué avec sa sœur Éliane dans la cuisine de la ferme de La Heurtellière.

Il obtint la mention mort pour la France et son nom est inscrit sur le monument commémoratif dressé dans le cimetière de Maillé.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224208, notice GUITON Gérard, Arsène, Alphonse par Michel Thébault, version mise en ligne le 12 mars 2020, dernière modification le 1er avril 2020.

Par Michel Thébault

SOURCES : Arch. Dép. Indre-et-Loire (état civil) — André Payon, curé de la Celle-Saint-Avant, Draché et Maillé, Maillé Martyr – Un village Martyr, Maillé – Récit du massacre du 25 août 1944 édité sous le patronage du Comité de Libération d’Indre-et-Loire, 1945. — Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément