DESCHAMPS Henri, Eugène, Joseph [Ain]

Par Marcel Rivollier, Charles Sowerwine

Né le 24 mai 1899 à Antananarivo (Madagascar), mort le 5 février 1968 dans un accident de la route ; professeur ; militant socialiste de l’Ain ; résistant, membre du CDL de l’Ain ; conseiller municipal de Miribel (Ain).

Henri Deschamps, professeur au lycée « La Martinière » à Lyon depuis 1924, fut en 1937 secrétaire de la section de la SFIO de Miribel (Ain), commune située à 8 km de Lyon par la N. 84 et le chemin de fer. Pendant l’année 1938, il écrivit dans Le Travailleur de l’Ain une rubrique intitulée « le coin des techniciens ».

Il fut un des chefs de la Résistance dans l’Ain en 1941 au sein du Mouvement « Francs-Tireurs » puis des MUR. En 1942, arrêté puis libéré, il fut envoyé en mission à Londres. De retour, il devint chef des Groupes francs de la zone sud à Toulouse. Membre du Comité départemental de Libération en 1944, il fut élu, l’année suivante, conseiller municipal de Miribel.
Mort le 5 février 1968 dans un accident de la route, il fut Inhumé dans le cimetière Saint-Martin de Miribel

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article22435, notice DESCHAMPS Henri, Eugène, Joseph [Ain] par Marcel Rivollier, Charles Sowerwine, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 27 juin 2020.

Par Marcel Rivollier, Charles Sowerwine

SOURCES : Le Travailleur de l’Ain, 1937-1938 et 1945, passim. — Témoignage de R. Duluet. — Richesses touristiques et archéologiques du canton de Miribel : Miribel, Beynost, Neyron, Saint-Maurice-de-Beynost, Thil, 1995, 207 p. ISBN : 2-907656-27-9, p. 70. — État civil, acte de décès. — Notes de Benoît Prieur.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément