DESCHAMPS Henri, François, Louis

Par Gilles Morin

Né le 1er août 1908 à Ruelle (Charente), mort le 14 avril 1987 à Talence (Gironde) ; professeur ; militant socialiste, secrétaire de la fédération socialiste SFIO de la Gironde (1951-1957), maire de Talence (1965-1983), conseiller général, député (1967-1968), conseiller régional d’Aquitaine.

Henri Deschamps
Henri Deschamps
Député

Nommé secrétaire à la propagande de la fédération de septembre 1945 à juillet 1951, Henri Deschamps fit fonction de secrétaire administratif de la fédération, puis fut désigné secrétaire fédéral après la démission de Guillet* de juillet 1951 jusqu’en mars 1957. Il fit ensuite fonction de secrétaire fédéral adjoint, étant remplacé par Cassagne* à la direction fédérale. Il fut assesseur puis intervenant à la conférence d’information des secrétaires fédéraux, parlementaires et membres de l’Union française du 18 mars 1956.

En 1959, Deschamps se retira des responsabilités fédérales (mais il restait membre du bureau fédéral en 1962) pour se consacrer à la ville de Talence, afin de reprendre la mairie. Conseiller municipal et premier adjoint en 1953-1959, il remplaça Lasserre* à la direction de la mairie de Talence (Gironde), après son accident en 1953, puis l’assista comme premier adjoint. En 1959, il était désigné par la section pour conduire la liste socialiste, mais Lasserre se représenta et l’emporta avec l’appui des radicaux. Il fut élu maire de Talence en 1965, au deuxième tour avec 47 % des voix, contre deux listes centristes, sur une liste d’union, allant des communistes au MRP. Réélu en 1971 à la tête d’une municipalité d’union comprenant 13 socialistes, 6 communistes, 8 divers gauche et 4 radicaux, il fut vice-président de la communauté urbaine en 1973 et l’était toujours en 1978.

Henri Deschamps fut candidat aux élections législatives de 1956, 1958 (3e circonscription) et 1962, avant d’emporter le siège de député de la 3e circonscription le 12 mars 1967. Il siégea dans les rangs de la FGDS et était membre du comité exécutif départemental de la FGDS de la Gironde en 1966, au titre de la SFIO. Il fut battu de 306 voix aux élections législatives des 23 et 30 juin 1968, mais fut réélu député UGSD en 1973 et 1978. Il était alors membre de la commission de la défense nationale et des forces armées.
En 1973, ilfut élu conseiller général. Il était vice-président du conseil général et conseiller régional en 1977-1978, ainsi que président de la Société d’économie mixte de Villeneuve d’Ornon-Talence.

En 1981, alors qu’il s’apprêtait à fêter ses soixante-treize ans, le PS imposa la candidature de Catherine Lalumière dans sa circonscription. Il refusa le poste de suppléant qui lui était proposé et son adjoint, Marcel Jouin, fut alors investi. Ce dernier succéda donc à Catherine Lalumière lorsque celle-ci entra au gouvernement.

En 1983, les militants désignèrent comme tête de liste à la mairie Bernard Saraban, un autre de ses adjoints, et Deschamps démissionna du Parti socialiste.

Henri Deschamps s’était marié le 21 octobre 1954, à Talence (Gironde), avec Claire, Marie Artigolles, née à Bordeaux le 12 janvier 1911. Il était père d’un enfant.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article22436, notice DESCHAMPS Henri, François, Louis par Gilles Morin, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 10 novembre 2021.

Par Gilles Morin

Henri Deschamps
Henri Deschamps
Député

SOURCES : Arch. Nat., F/1cII/218 et 561. — Arch. OURS, A9/49 MM, 2/APO/2, fonds de la FGDS, dossiers Gironde et dossier biographique. — Rapports des congrès nationaux de la SFIO, 1944-1967. — Documentation politique, 16 octobre 1952. — Profession de foi, aux élections législatives de 1956.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément