BACCUZAT André

Né le 2 mai 1923 à Huriel (Allier), mort en action le 9 juin 1944 à Condat-en-Combraille (Puy-de-Dôme) ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Portrait sur monument à la mémoire des Volontaires FFI de Condat-en-Combraille.

Fils de Jean, Baptiste, cantonnier, et de Léontine Petitjean, sans profession, André Baccuzat habitait Huriel au moment de l’Occupation. Il rejoignit la Résistance au sein de la 3ème Compagnie de la Zone 13 des FFI, couvrant le secteur des Combrailles.

Le 9 juin 1944 vers 3 heures du matin, un convoi de maquisards venant de Montluçon (Allier) et se dirigeant vers le Mont Mouchet subit l’assaut d’une unité militaire allemande circulant sur l’axe Aubusson (Creuse) – Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). 32 résistants périrent dans l’affrontement, morts en combattant ou pour la plupart exécutés sommairement sur place.

André Baccuzat figure parmi les victimes, toutes tuées sur la commune de Condat-en-Combraille (Puy-de-Dôme). Les corps de la région montluçonnaise furent ramenés et une cérémonie se déroula le 8 octobre 1944 à Montluçon devant une foule nombreuse puis André Baccuzat fut inhumé à La Chapelaude (Allier).

Il a été reconnu Mort pour la France.

Son nom figure sur le monument à la mémoire des Volontaires FFI de Condat-en-Combraille.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224413, notice BACCUZAT André, version mise en ligne le 17 mars 2020, dernière modification le 25 avril 2021.
Portrait sur monument à la mémoire des Volontaires FFI de Condat-en-Combraille.

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 11508, Dossier André Baccuzat (nc). — SHD Vincennes, GR 16 P 25837, Dossier André Baccuzat (nc). — Mémorialgenweb. —État-civil Huriel.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément