BRUN Louis, François

Par Eric Panthou

Né le 19 août 1886 à Servant (Puy-de-Dôme), exécuté sommairement le 10 juin 1944 au lieu-dit Les Persieres, commune de Saint-Éloy-Les-Mines (Puy-de-Dôme) ; menuisier ; mineur ; victime civile.

Fils d’Amable et de Françoise TINARDON, Louis Brun eut 6 frères et 6 sœurs. Il était menuisier. Il a habité successivement à Gannat (Allier), Menat (Puy-de-Dôme) puis Saint-Éloy-Les-Mines (Puy-de-Dôme), depuis 1928. Marié le 28 juillet 1913 à Menat (Puy-de-Dôme) avec Suzanne FOUET, il eut une fille, Adrienne Augustine, née le 10 janvier 1915 et décédée le 25 mai 1915 et un fils, André Roger, né le 28 mars 1922.

Il a été tué lors d’une expédition punitive allemande, alors qu’il travaillait dans son champ. Le même jour, deux autres personnes ont été tuées à Saint-Éloy-Les-Mines. Ces exécutions furent le fait des Allemands et eurent lieu le 10 juin 1944 vers 16h à l’heure des obsèques de Gabriel DIONNET. Une autre a été arrêtée et exécutée à Orcines (Puy-de-Dôme).

Son nom figure sur le monument aux Morts de Saint-Éloy-Les-Mines ainsi que sur la Plaque commémorative des Mines de La Bouble, à Saint-Éloy-Les-Mines. Il figure aussi sur le Livre d’or dédié au personnel combattant de la guerre 1939-1945, Houillères du Bassin d’Auvergne. Exploitation de la Bouble à Saint-Eloy-les-Mines (Puy-de-Dôme). On suppose donc que Louis Brun a été également mineur.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224560, notice BRUN Louis, François par Eric Panthou, version mise en ligne le 19 mars 2020, dernière modification le 28 mai 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 603 : crimes de guerre à Saint-Eloy-les-mines .— Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 496 : liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme, 1er mars 1945 .— Mémorialgenweb .— Généanet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément