DESCOURTIEUX André, Eugène, Anthime, Jules

Par Jacques Girault

Né le 28 juillet 1902 à Paris (XVIIIe arr.) ; professeur ; résistant.

Son père Eugène, Anthime, Descourtieux*, comptable au Nord, devenu employé de commerce, secrétaire de la fédération socialiste SFIO, devint en 1936 attaché à la Présidence du Conseil. Sa mère, sans profession, devint employée au ministère des Finances. André Descourtieux entra à l’École normale d’instituteurs d’Auteuil en 1920. Il exerça comme instituteur dans divers postes de la Seine (Saint-Ouen en 1922, Aubervilliers en 1924-1927) avant de devenir professeur au cours complémentaire d’Issy-les-Moulineaux de 1927 à 1938 puis professeur d’anglais au cours complémentaire de la rue Pierre Girard (XIXe arrondissement de Paris).
Descourtieux effectua son service militaire comme sous-lieutenant lors de l’occupation de la Rhénanie (1923-1924). Il se maria en avril 1926 à la mairie du XVIIIe avec une institutrice suppléante à Aubervilliers en 1926, devenue auxiliaire départementale en 1927. Divorcé en 1935, il se remaria en juillet 1936 avec Marie-Jeanne Maucourant sage-femme pendant la Résistance, devenue infirmière à partir de 1944. Divorcé, il se remaria en décembre 1949 à Cherbourg (Manche).
Descourtieux obtint une licence de lettres à la Sorbonne entre 1928 et 1930 puis un diplôme d’études supérieures en 1932. Il réussit premier au certificat d’aptitude au professorat des écoles normales et des écoles primaires supérieures en 1929. En 1938, il sollicita un poste dans une EPS de la ville de Paris et de la Seine et fut nommé directeur d’études en lettres-anglais à l’EPS Turgot à Paris. Il collabora aux manuels d’Anglais vivant avec Carpentier-Fialip chez Hachette à partir de 1938.
Mobilisé comme capitaine d’artillerie en septembre 1939, prisonnier, Descourtieux s’évada le 27 septembre 1940. Le 3 octobre 1941, il fut radié pour avoir été membre du Grand Orient de France jusqu’en avril 1934. Il entra dans la Résistance et fut capitaine FFI sous le pseudonyme d’ « Alibi ».
André Descourtieux, après la guerre, assura la préparation au baccalauréat, et enseigna à l’école de physique et chimie, à l’École normale supérieure de l’enseignement technique. Conseiller pédagogique de 1946 à 1949, il assura la direction de stage d’agrégation en 1951-1952. Il fut, en 1952 chargé de guider un groupe de 800 étudiants américains voyageant en Europe en juin-juillet, séjour organisé par l’Office du tourisme universitaire. Chaque année jusqu’en 1960, il encadra des séjours identiques. Il collabora à des manuels scolaires chez Sudel à partir de 1956 (Every practice in English). Descourtieux fut muté au lycée de Cannes (Alpes-Maritimes) où il resta jusqu’à sa retraite en 1964.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article22457, notice DESCOURTIEUX André, Eugène, Anthime, Jules par Jacques Girault, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 2 septembre 2020.

Par Jacques Girault

SOURCE : Arch. Nat., F/17 28283. — Note de sa petite-fille.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément