GARDET Julien

Par Dominique Tantin

Né le 5 août 1923 à Larche (Corrèze), mort en action le 8 juin 1944 à Laguenne, auj. Laguenne-sur-Avalouze (Corrèze) ; cultivateur ; résistant de l’Armée secrète (AS).

Julien Gardet
Julien Gardet
Crédit : MémorialGenWeb

Jean Colin était le fils d’Émile et Marie Daumas. Il avait rejoint le maquis et, alias Julot, il combattait dans la 21e compagnie de l’AS de Corrèze.
Le 8 juin 1944, sur la commune de Laguenne, il faisait partie d’un détachement du maquis du camp Chabrier transporté en camionnette et précédé d’une moto qui se heurta à un barrage de soldats de la 2e SS-Panzerdivision Das Reich. Six maquisards furent tués dans l’accrochage, parmi lesquels Jean Colin.
Il obtint la mention Mort pour la France et fut homologué FFI. Son nom est inscrit sur la stèle commémorative érigée sur le lieu de l’accrochage et sur le monument aux Morts de sa commune natale.


Voir Laguenne (Corrèze), 8 juin 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224573, notice GARDET Julien par Dominique Tantin, version mise en ligne le 19 mars 2020, dernière modification le 22 mars 2020.

Par Dominique Tantin

Julien Gardet
Julien Gardet
Crédit : MémorialGenWeb

SOURCES : Guy Penaud, La Das Reich, 2e SS Panzer Division, Périgueux, Éd. La Lauze, 2005, 191-192, 512. — MémorialGenWeb. — Mémoire des Hommes. — Service historique de la Défense, Caen, AC 21 P 190907 et Vincennes GR 16 P 243169 (nc).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément