MOREAU Pierre, Eugène

Né le 22 août 1838 à Paris ; porteur aux Halles ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Pierre Moreau habitait à Paris au 51 de la rue des Poissonniers (quartier Clignancourt). Ancien militaire, il avait subi deux condamnations à un an de prison chacune, pour outrage à supérieur.
Il fut élu sous-lieutenant à la 1ère compagnie de marche du 158e bataillon fédéré. Arrêté le 24 mai 1871, il fut condamné, le 29 mai 1872, par le 17e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée, pour faits insurrectionnels ; il arriva à Nouméa le 4 mai 1873. Sa peine fut commuée en sept ans de prison en 1878 et il rentra l’année suivante par le Var.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224606, notice MOREAU Pierre, Eugène, version mise en ligne le 20 mars 2020, dernière modification le 9 juin 2022.

SOURCES : Arch. Nat., BB 27. — Jean-Claude Farcy, La répression judiciaire de la Commune de Paris : des pontons à l’amnistie (1871-1880). — Notes de Louis Bretonnière et de R. Scherer.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément