MICHALET François

Liseur de dessins de la soierie lyonnaise ; militant coopérateur ; adhérent de l’AIT à Lyon.

Il échappa à la répression qui suivit le 2 décembre 1851. À partir de 1857, il commença à regrouper les anciens coopérateurs et ouvrit une « Boutique sociale », 7, rue de la Visitation, à la Croix-Rousse. Il fonda un groupe de consommateurs qui s’appela Société française de l’Industrie. En 1866-1867, ce coopérateur était signalé comme faisant partie des groupes de l’Internationale. (J. Gaumont, Histoire générale de la coopération en France, t. I, p. 605). Voir Michallet François.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224624, notice MICHALET François, version mise en ligne le 20 mars 2020, dernière modification le 20 mars 2020.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément