DALLANT Paul, Jean

Par Eric Panthou

Né le 27 février 1920 à Roanne (Loire), mort au combat le 2 juillet 1944 à Roche-Charles-la-Mayrand (Puy-de-Dôme) ; ouvrier d’usine ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils de Pierre Antony Dallant, 30 ans, commis des Postes, et d’Elisabeth Berry, 25 ans, employée des Postes, son épouse, Paul Dallant habitait Roanne (Loire), où il était ouvrier d’usine. Il rejoignit la Résistance à une date qu’on ignore comme adjudant au sein du Groupe La Trentaine d’Issoire.

Suite aux attaques allemandes du réduit du mont-Mouchet, une quarantaine de résistants FFI s’étaient retranchés dans la zone refuge du Petit-Parry, hameau situé près de la commune de Roche-Charles-la-Mayrand à environ 25 kilomètres au sud-ouest dans la montagne issoirienne (Puy-de-Dôme), pour y passer la nuit. Le 2 juillet 1944, une colonne allemande motorisée, venant de Condat (Cantal), dirigée par Jesser surprit le détachement FFI . Le maquis avait été dénoncé.
Alertés à temps, le hameau fut évacué par les FFI, , mais une dizaine de volontaires restèrent en arrière-garde pour surveiller les troupes allemandes et protéger la retraite de leurs camarades. Ils étaient sous les ordres d’Yves Lamourdedieu. Encerclés et pris sous le feu de l’ennemi, ils essayèrent de se replier, mais trois furent tués au combat : Paul Dallant, originaire de Roanne dans la Loire, Herbert Campbell Herbert, alias Herbie, et Claude Marret-Fargeix. Quatre autres furent faits prisonniers. Alignés devant un talus ils étaient prêts d’être fusillés quand intervint : Yves Lamourdedieu fut exécuté à Clermont-Ferrand plus tard ; Garnet P. Colombus, alias Criss le Canadien, tombé en octobre 1943 dans le Luxembourg, fut remis à des aviateurs allemands et il fut ensuite déporté dans un stalag allemand. Furent également déportés André Granet et François Pagurra. Les trois survécurent.

Selon le récit paru deux ans plus tard dans Le Mur d’Auvergne, "Claude Marret a été blessé le premier et Paul Dallant qui héroïquement lui portait secours, a été tué. L’Américain, à son tour, a été blessé lui aussi et bientôt achevé ainsi que Claude Marret par les Allemands fonçant sauvagement à l’attaque. Crist (sic), immense Canadien hilare qui aimait tant le champagne ; Pagurra Granet, enfin Yves Lamourdedieu alias Yvon deux fois blessé en combattant ont été faits prisonniers".

L’enquête pour crimes de guerre place les morts de Campbell et Dallant comme relevant des morts au combat, tandis qu’un doute plane sur la mort de Claude Marret-Fargeix, mort au combat ou achevé par les Allemands. Selon un témoin, il aurait été blessé puis emmené vers la commune de Vodable et tué d’un coup de revolver à bout portant par l’interprète d’un major allemand.

Il a été reconnu Mort pour la France, homologué FFI et reçut la Médaille Militaire et la Croix de Guerre.

Son nom est inscrit sur le monument commémoratif du Petit-Parry, commune de La Roche-Charles-la-Meyrand ainsi que sur le monument aux Morts de Roanne.
Pour le 75ème anniversaire de cette attaque, une plaque mémorielle subventionnée par l’Agglo Pays d’Issoire a été apposée à côté de la stèle sur le lieu des combats

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224641, notice DALLANT Paul, Jean par Eric Panthou, version mise en ligne le 20 mars 2020, dernière modification le 2 avril 2022.

Par Eric Panthou

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 155042. Dossier Paul Dallant (nc) .— AVCC Caen, AC 21 P 111765. Dossier Paul Dallant (nc) .—Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 135 : Roche-Charles et Valbeleix, assassinat, arrestations et déportations .— http://trentaine.issoire.pagesperso-orange.fr/iss30mur.htm .— Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 496 : liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme, 1er mars 1945 .— https://fr.findagrave.com/memorial/55486798/herbert-a_-campbell/photo .— Pierre Delquaire, Patrick Maynard et Paul Trapenat, Du Réduit oublié de Saint-Genès au Maquis du Petit-Parry, Sansac-de-Marmiesse : Eivlys éditions, 2019, 204 p. .—"Il y a 75 ans au Petit-Parry", La Montagne édition d’Issoire, 3 août 2019 .— Mémorialgenweb .— état-civil à Roches-La-Magrand et Roanne (en ligne).

Version imprimable Signaler un complément