CHARRIE Léon, Joseph [Dictionnaire des anarchistes]

Par Dominique Petit

Né le 8 avril 1866 à Paris (XVIIIe arr.), mort le 17 décembre 1929 à Paris (XVe arr.) ; garçon plombier ; imprimeur ; anarchiste parisien.

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

Léon Charrié figurait sur l’état récapitulatif des anarchistes au 26 décembre 1893. Il demeurait 1 rue D’Alsace.
Son dossier à la Préfecture de police portait le n°208.460 (le même numéro que son frère).
Léon Charrié (orthographié aussi Charrier) était le frère aîné de Cyprien.
Le 1er mars 1894, Léon Charrié avait été l’objet d’une perquisition, 29 rue de Provence et d’une arrestation pour « association de malfaiteurs ». Il était libéré le 7 mars.
Selon la police il était à la tête d’une bande de cambrioleurs dont auraient fait partie son frère Cyprien, Boutté, Blanc, Saint Martin, Ouin, Marchand et Boucher.

Le 9 juin 1900, Léon Charrié se maria à la mairie du XVe arr. avec Marie Guillo, lingère.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224692, notice CHARRIE Léon, Joseph [Dictionnaire des anarchistes] par Dominique Petit, version mise en ligne le 21 mars 2020, dernière modification le 21 mars 2020.

Par Dominique Petit

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York
Fiche photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

SOURCES : Archives de la Préfecture de police Ba 78, 1500 — Arch. de Paris D3 U6 51 et état civil — Les anarchistes contre la république de Vivien Bouhey. Annexe 56 : les anarchistes de la Seine — Notice Léon Charrié du Dictionnaire des militants anarchistes — Le Figaro 2 mars 1894 — Le Siècle 2 mars 1894

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément