VALLIN Marie, Joseph

Par Jean-Luc Marquer

Né le 19 mars 1888 à Champier (Isère), sommairement exécuté en représailles le 8 juillet 1944 à Saint-André-le-Gaz (Isère) ; boulanger ; homologué interné résistant

Marie, Joseph Vallin était le fils de Michel, Pierre et de Marie, Célestine Soullier, son épouse.
Il épousa Marie, Suzanne Chenavier.
Il était patron boulanger à Saint-André-le-Gaz (Isère).
Il effectua son service militaire comme boulanger à la 14ème section de Commis du 7 octobre 1909 au 24 septembre 1911.
Rappelé sous les drapeaux à la mobilisation générale en 1914, il fut affecté à la 14ème section de commis jusqu’au 15 mai 1916 où il rejoignit le 7ème Bataillon de Chasseurs à pied.
Blessé par des éclats d’obus à la main et au bras droits le 20 septembre 1916, il fut classé service auxiliaire et retourna à la 14ème section de Commis.
Il fut rendu à la vie civile le 19 mars 1919.
Sans faire partie d’un maquis, il avait des sympathies pour la Résistance.
Le 7 juillet 1944, un train de marchandises destinées aux troupes allemandes de la région grenobloise qui se trouvait immobilisé en gare fut pillé et les provisions distribuées aux habitants, tabac et farine notamment.
De la farine fut apportée aux trois boulangers du village avec ordre de faire cuire du pain.
Le 8 juillet 1944, avant l’aube, des troupes allemandes venues de Bourgoin (aujourd’hui Bourgoin-Jallieu, Isère) et de Lyon (Rhône) et accompagnées de miliciens encerclèrent et investirent la commune.
Deux des boulangers, Joseph Vallin et Alexandre Bertholet , chez qui fut trouvée la farine apportée par les FFI, furent arrêtés et maltraités. Alexandre Bertholet fut même torturé dans le garage de l’hôtel Comaille.
Leur fournil et leur logement furent incendiés. Le troisième qui était au repos et avait son four éteint échappa au pire.
Vers dix heures, Joseph Vallin, Alexandre Bertholet et huit employés de la S.N.C.F. furent fusillés contre un mur de la gare dans la cour "petite vitesse" au lieu-dit "Le Plomb".
Joseph Vallin obtint la mention "Mort pour la France" et fut homologué interné résistant.
Son nom figure sur le monument aux morts de Saint-André-le-Gaz et sur le monument érigé à proximité du lieu des exécutions, rue des Martyrs du 8 juillet 1944 à Saint-André-le-Gaz.


Voir : Saint-André-le-Gaz


Notice provisoire

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224696, notice VALLIN Marie, Joseph par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 26 mars 2020, dernière modification le 29 avril 2021.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : Arch. dép. Rhône et Métropole, Mémorial de l’oppression, 3808 W 596 — Arch. dép ; Isère, RMM, 11NUM/1R1471_02 — SHD Vincennes GR 16 P 583790 (à consulter) — AVCC Caen AC 21 P 686006 (à consulter) — Geneanet — Mémorial GenWeb — https://www.calameo.com/books/003683912532622fe5adb — État civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément