DESSAPT Pierre, Marcel

Par Eric Panthou

Né le 25 juin 1923 à Vollore-Ville (Puy-de-Dôme), mort de maladie le 17 février 1944 à Le Brugeron (Puy-de-Dôme) ; facteur ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils de Jean Alphonse et de Marie Louise Guérin, Pierre Dessapt fut déclaré Pupille de la Nation par jugement du tribunal de Thiers (Puy-de-Dôme) en date du 4 avril 1935. Il habitait au Bouchet, à Vollore-Ville (Puy-de-Dôme) où il était facteur et célibataire.
Il rejoignit la résistance et le maquis du Brugeron (Puy-de-Dôme) le 17 janvier 1944. Il était chargé du ravitaillement du groupe. C’est au cours de ses missions qu’il attrapa froid. Ses camarades firent appel au docteur Saubert, d’Olliergues, mais la couche de neige était telle que le médecin ne put arriver à temps. Pierre Marcel Dessapt est mort d’une pleurésie un mois après son arrivée au maquis. Il avait 21 ans.
Il fut enterré par ses camarades près de la jasserie Jacques Rodde, à 4 km au sud-est du Brugeron, au pied du col du Béal, là où ils étaient installés.
En signe de reconnaissance, ses camarades appelleront leur groupe "le groupe Marcel".
Après la Libération, sa mère fit ramener son corps au cimetière de Vollore-Ville où une plaque à son nom a été apposée.
Il a été reconnu Mort pour la France.

Son nom apparaît sur le Monument aux Morts de Vollore-Ville ainsi que sur une plaque à la jasserie Jacques Rodde

Son frère Jean-Marius, membre du même maquis, arrêté par la gendarmerie le 1er février 1944, conduit à la prison de Thiers puis au camp de Saint-Sulpice-la-Pointe (Tarn) avant d’être déporté et mourir à Buchenwald.
Pierre Dessapt est signalé comme étant mécanicien sur son acte de décès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224768, notice DESSAPT Pierre, Marcel par Eric Panthou, version mise en ligne le 23 mars 2020, dernière modification le 12 novembre 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 180818. Dossier Pierre Dessapt (nc). — AVCC Caen, AC 21 P 118747. Dossier Pierre Dessapt (nc). — Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 81 : crimes de guerre à Vollore-Ville et Vollore-Montagne. — Yvan Berthin, "Vollore-Ville, Pays de Chignore : Pierre Marcel et Jean Dessapt, deux frères morts pour la France", Bulletin du Cercle d’études sur la Seconde Guerre mondiale de Thiers et sa région, n°30, octobre 2013, p. 22-25. — Mémorialgenweb. — État civil Le Brugeron.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément