TOUPÉ Charles, Émile. Pseudonyme dans la Résistance Émile

Par Jean-Noël Dutheil

Né le 12 août 1907 à Paris (IIIe arr.), mort le 17 mars 2000 à CAEN (Calvados) ; cheminot, chef de magasin à Gannat (Allier) ; résistant MLN ; secrétaire du syndicat CGT des cheminots de Gannat 1944-1951.

Fils d’un employé et d’une couturière, Charles Toupé fut adopté par la Nation le 8 août 1918, son père ayant été tué à Sedd-Ul-Bahr (Turquie) le 7 août 1915.
Avec Jean Regnault, ils fondèrent le « Groupe Sabotages » des MUR qui effectua une vingtaine d’actions sur les voies ferrées Gannat-Montluçon ; Gannat-Saint-Germain et Gannat-Clermont Ferrand entre janvier et août 1944. Il organisa des liaisons d’avril à décembre 1943 avec le Docteur Fric de Clermont-Ferrand, émissions radio clandestines. Charles Toupé intégra une compagnie des MUR de Gannat le 5 avril 1944 et participa aux combats de la Libération.
Il appartint à la commission centralisation des renseignements du Comité Local de Libération.
En 1944, Charles Toupé devint secrétaire du syndicat CGT de cheminots de Gannat, une responsabilité qu’il occupa jusqu’en 1951.
Il s’était marié le 13 août 1936 à Paris (XIIe arr.) avec Germaine Julienne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224785, notice TOUPÉ Charles, Émile. Pseudonyme dans la Résistance Émile par Jean-Noël Dutheil, version mise en ligne le 23 mars 2020, dernière modification le 9 avril 2021.

Par Jean-Noël Dutheil

SOURCES : Arch. IHS CGT du 03 : carton des cheminots de Gannat. — Arch. Dép. Allier, 2200W96. — État civil.

Photo dossier de demande de carte de CVR.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément