GIRMA François [GIRMA René dit]

Par Jean-Jacques Doré

Né le 17 décembre 1901 à Cahors (Lot), mort le 19 janvier 1976 à Caussade (Lot-et-Garonne) ; inscrit maritime puis facteur aux écritures des chemins de fer de l’État ; syndicaliste CGT de Dieppe (Seine-Inférieure, Seine-Maritime).

Fils de Françoise Girma, François, engagé volontaire le 27 décembre 1918 à Rouen dans la Marine nationale, était canonnier de 2e classe, fut déclaré déserteur à Copenhague le 5 février 1920. Il réintégra l’armée le 19 mai 1920. Sur sa demande, il fut renvoyé sans solde dans ses foyers le 27 décembre 1923. Entre 1924 et 1929, il séjourna à Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) où il se maria le 18 août 1926 avec Juliette Lambard.

Le 5 février 1929, il entra aux chemins de fer de l’État comme facteur aux écritures à Chartres (Eure-et-Loir) où il habitait rue Morand.. En 1931, il fut muté à Dieppe et rejoignit le syndicat confédéré (CGT) des Cheminots. Lors de l’assemblée générale du 27 février 1932, René Girma fut élu archiviste du syndicat qui était dirigé par Jean-François Bonneur. Après le départ en retraite de Bonneur, le nouveau bureau élu le 6 mai 1933, comprenait André Lecoffre (secrétaire), René Girma et Francis Renoux (secrétaires adjoints), Jules Charbonnel (trésorier) et Henri Capé (trésorier adjoint). En octobre 1934, il fut déplacé à Rouen-État par mesure disciplinaire.

En 1932 il habitait 78 rue de la Barre à Dieppe et se remaria au Grand-Couronne (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) le 17 février 1935 avec Gisèle Alexandre.

Le 9 août 1937, il intégra les chemins de fer du midi et fut affecté à Carcassone (Aude) où il habitait 50 rue Pasteur.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224818, notice GIRMA François [GIRMA René dit] par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 8 janvier 2021, dernière modification le 8 janvier 2021.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Le Peuple, organe quotidien du syndicalisme, 10 mars 1932 (BNF-Gallica). --- Arch. Dép. Seine-Maritime 10 MP 1410 Syndicats dissous avant 1936, État civil, Registre matricule militaire. — Notesd de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément