POIGNANT Maurice

Par Jean Belin

Né le 21 décembre 1905 à Nuits-Saint-Georges (Côte-d’Or), mort le 2 février 1990 à Jarnac (Charente) ; employé de bureau ; syndicaliste CGT des vins de Côte-d’Or

Fils de Léon Claude Poignant, charpentier, et de Marie Antoinette Fariney, Maurice Poignant, fut employé à la mairie de Nuits-Saint-Georges avant et après son incorporation de novembre 1925 à octobre 1926. Il fut embauché ensuite comme comptable chez Morin, une maison de vin à Nuits-St-Georges. Il fut membre du bureau avant la guerre, puis secrétaire général du syndicat CGT des vins et spiritueux de Nuits-Saint-Georges en février 1946, membre du bureau de l’Union Locale de Beaune Le syndicat compta à cette date 207 adhérents. Il se maria le 14 avril 1925 à Nuits-St-Georges avec Raymonde Randenschrich avec laquelle il eut deux enfants, Robert et Janine. Domicilié au 41 rue de Beaune à Nuits-Saint-Georges en 1946.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224832, notice POIGNANT Maurice par Jean Belin, version mise en ligne le 24 mars 2020, dernière modification le 24 mars 2020.

Par Jean Belin

SOURCES : Arch. Départementales de la Côte-d’Or, état civil, recensement de la population, fiche de recrutement militaire, rapport de police sur les syndicats en 1946, 40M309. — Etat civil, mairie de Nuits-Saint-Georges.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément