MILLORY Jean, Régis

Par Michel Thébault

Né le 26 octobre 1929 à Poitiers (Vienne), massacré le 25 août 1944 à Maillé (Indre-et-Loire) ; victime civile.

Jean Millory était le fils de Paul Millory (né le 28 mai 1899 à Paris XXème arr.,Seine), cheminot, cantonnier aux Chemins de Fer et d’Élise, Pauline Bargeau (née le 15 septembre 1901 à Cherves, Vienne), garde barrière. En 1944 il était domicilié à Maillé avec ses parents et ses quatre frères et sœur. Sa mère mourut en février 1944.

Il fut victime avec son père Paul Millory du massacre de Maillé. Dès neuf heures du matin le village de Maillé fut cerné par les troupes allemandes. Le massacre commença dans les champs, les jardins, les maisons et jusque dans les caves. Sur les 500 habitants que comptait Maillé, il y eut 124 victimes. Jean Millory était âgé de 14 ans. C’est son frère, Albert Millory, âgé de 20 ans, pâtissier à Maillé qui vint le lendemain déclarer son décès.

Il obtint la mention mort pour la France et son nom est inscrit sur le monument commémoratif dressé dans le cimetière de Maillé. Il figure également sur la stèle commémorative SNCF de Maillé « A la mémoire des agents de la SNCF et des membres de leurs famille tués lors du massacre de Maillé le 25 Août 1944 ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224836, notice MILLORY Jean, Régis par Michel Thébault, version mise en ligne le 24 mars 2020, dernière modification le 27 avril 2020.

Par Michel Thébault

SOURCES : Arch. Dép. Indre-et-Loire (état civil) — Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément